Jean Asselborn au Conseil "Affaires étrangères" de l’UE à Bruxelles

Communiqué – Publié le

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, s’est rendu à Bruxelles le 18 juillet 2016, afin de participer au Conseil "Affaires étrangères" de l’Union européenne.

Les ministres des Affaires étrangères ont débuté par un petit-déjeuner avec le secrétaire d'État américain John Kerry. Ils ont notamment discuté des relations entre l'Union européenne et les États-Unis, de la situation en Turquie  et de questions régionales comme la Syrie et la Libye.

Suite aux récents développements dans l’actualité internationale, le  Conseil a ensuite débuté par une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet et une discussion sur la lutte contre le terrorisme. Les ministres se sont ensuite penchés sur la situation en Turquie.

L'UE a fermement condamné la tentative de coup d'Etat en Turquie, en réitérant son plein soutien aux institutions légitimes du pays. Le Conseil a déploré le nombre élevé de victimes et a exprimé sa solidarité avec le peuple turc. L'UE a appelé les autorités turques, y compris les forces de police et de sécurité, à la retenue, tout devant être fait pour éviter de nouvelles violences afin de protéger des vies et à rétablir le calme.

Les ministres ont appelé au respect de l'ordre constitutionnel de la Turquie et ont souligné l'importance de la primauté de l'état de droit. Il est crucial d'assurer le plein respect de toutes les institutions démocratiques du pays. Le Conseil a souligné la nécessité de respecter la démocratie, les droits de l'homme et des libertés fondamentales et le droit de chacun à un procès équitable en pleine conformité avec la Convention européenne pour la protection des droits de l'homme et des libertés fondamentales, y compris le Protocole 13 sur l'abolition de la peine de mort . Dans ce contexte, l'UE a rappelé que le rejet sans équivoque de la peine de mort est un élément essentiel de l'acquis de l'Union.

Les ministres ont examiné les moyens d'assurer un suivi efficace de la stratégie globale pour la politique étrangère et de sécurité de l'UE, en invitant la haute représentante à présenter rapidement un calendrier et des priorités pour la mise en œuvre de la stratégie, en particulier dans le domaine de la sécurité et de la défense. 

Les ministres ont également accordé une attention particulière à la Chine. Le débat s'est appuyé sur une communication conjointe de la haute représentante et de la Commission européenne intitulée "Éléments pour une nouvelle stratégie de l'UE à l'égard de la Chine", ainsi que sur les résultats du sommet UE-Chine.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes