Visite de travail de Jean Asselborn en République populaire de Chine

Communiqué – Publié le

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a effectué une visite de travail à Pékin ce 21 juillet 2016.

En plus de la rencontre avec son homologue chinois, Wang Yi, le ministre Jean Asselborn a eu des entrevues avec le conseiller d’État Yang Jiechi ainsi que le dirigeant du département international du Comité central du Parti communiste de Chine Song Tao. Le ministre Jean Asselborn a également rencontré le chef de la délégation de l’UE à Pékin, Hans Dietmar Schweisgut, ainsi que des membres de l’Académie chinoise des sciences sociales et d’autres instituts de recherche.

Les discussions des ministres ont tout d’abord été consacrées aux relations bilatérales, ce qui a permis de constater leur excellent état, tant sur le plan politique et culturel, qu’économique et commercial. Alors que la célébration des 45 ans de l’établissement de nos relations diplomatiques aura lieu l’année prochaine, les ministres ont déclaré vouloir encore davantage approfondir la bonne relation sino-luxembourgeoise.

Dans ce contexte, l’échange de vue a notamment porté sur les pistes à privilégier afin de renforcer la coopération mutuellement avantageuse dans le domaine économique et financier, la Chine étant le premier partenaire commercial du Luxembourg en Asie, mais également dans d’autres secteurs offrant d’énormes potentialités comme le tourisme et la logistique, ainsi que ceux de l’enseignement et de la recherche.

Les ministres ont ensuite évoqué les relations entre l’Union européenne et la Chine. Se félicitant des liens solides établis entre l’UE et la Chine, ils ont souligné l’importance de cette relation et ont évoqué les possibilités de l’approfondir encore à l’avenir.

Le ministre a défendu la position européenne concernant les surcapacités dans le secteur de l’acier et a encouragé la partie chinoise à accepter la proposition faite lors du récent sommet UE-Chine sur l’établissement d’un groupe de travail pour faire le suivi des surcapacités industrielles et de contrôler les mesures pour y remédier.

De manière ouverte et constructive, Jean Asselborn a soulevé avec son homologue la question des droits de l’Homme en Chine. Après avoir rappelé l’opposition du Grand-Duché à l’application de la peine de mort et avoir évoqué avec son interlocuteur la situation d’un certain nombre d’avocats emprisonnés et d’ONG internationales qui auraient été contraintes de limiter leurs activités en Chine, le ministre Jean Asselborn a encouragé la partie chinoise à poursuivre les dialogues UE-Chine sur les droits de l’Homme et l’État de droit.

Les ministres ont enfin fait le point sur les derniers développements au sein de l’UE avant de se pencher sur la situation régionale, en traitant notamment de la situation en mer de Chine. Enfin, les ministres ont passé en revue les grands dossiers de l’actualité internationale, en abordant  notamment le conflit en Syrie et la situation au Moyen-Orient.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes