La réforme des taxis entre bientôt en vigueur

Communiqué – Publié le

Suite à la présentation qui a été faite le 12 juillet 2016 lors d’une conférence de presse par le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, le ministère rappelle les principaux changements qui entrent en vigueur le 1er septembre 2016.

Clients

En ce qui concerne le client, la réforme introduit la liberté tarifaire pour les services de taxis abrogeant les tarifs maxima et introduisant la possibilité de tarifs forfaitaires. Les exploitants de taxis doivent afficher les tarifs de manière visible à l’extérieur et à l’intérieur de la voiture. L’usage du taximètre est obligatoire. Il convient au client de demander si le taxi applique déjà un seul tarif de base par kilomètre qui varie selon les différentes plages horaires, ou si le taxi applique encore les tarifs simples et aller-retour.

Le principe de la tête de file est modifié en ce qu’il est obligatoire pour les exploitants de taxi d’avancer leur voiture dans la file d’attente, mais le client a le libre choix du taxi dans la file des taxis.

Prise en charge

La prise en charge peut avoir lieu soit sur un emplacement de stationnement dans la zone de validité géographique de la licence, soit dans n’importe quelle zone, sur simple signe du client à minimum 50 mètres d’un emplacement de taxi ou dans n’importe quelle zone sur commande par téléphone ou par écrit. Le lieu de déchargement est toujours libre.

Réclamations

Le site www.infotaxi.lu est en ligne. Il comporte un volet informationnel pour le client et intègre la possibilité de soumettre des réclamations par voie électronique.

Le numéro de téléphone (+352) 247-74444 et l’adresse e-mail complaint@infotaxi.lu pour toute réclamation de client non résolu avec l’exploitant ou le conducteur sont opérationnels à partir du 1er septembre 2016. Le central téléphonique est opérationnel de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Les réclamations peuvent être introduites à tout moment via e-mail.

Mise en conformité des taxis

Les clients sont invités à tenir compte du fait que pendant la période transitoire allant du 1er septembre 2016 au 28 février 2017 inclus, la mise en conformité des taxis se fait progressivement et que les visuels des taxis, notamment en matière d’affichage des prix, ne seront d’apparence uniforme qu’à la fin de cette période.

En cas de doute, il convient de préférer un taxi qui dispose d’un visuel nouvelle génération avec une plaque-zone-taxi délivrée par le ministère.

Il est fortement déconseillé d’entrer dans un taxi qui ne dispose ni d’une plaque-zone-taxi, nouvelle génération, obligatoire à partir du 1er mars 2017, apposée dans la fenêtre sous forme de vignette, ni d’une plaque communale ou de l’aéroport, d’ancienne génération, apposée sous forme de plaque métallique à l’avant du véhicule. Ces taxis ne font pas objet d’un enregistrement en tant que taxi et ne sont pas autorisés à prester des services de taxi.

Exploitant et conducteur

En ce qui concerne l’exploitant et le conducteur, il est porté à l’attention des intéressés qu’avec l’entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 2016 portant organisation des services des taxis, à partir du 1er septembre 2016:

  • la période d’échange des autorisations d’exploitation de taxi et des cartes de conducteur contre des licences d’exploitation de taxi et cartes de conducteur nouvelle génération commence. Elle se termine le 28 février 2017 inclus;
  • les demandes peuvent être introduites pour les licences d’exploitation de taxi zéro émissions (obligatoirement en ligne) à partir de 9 heures;
  • les inscriptions sur la liste d’attente sont possibles (obligatoirement en ligne) à partir de 9 heures.

Toute personne intéressée est invitée à consulter le site web www.guichet.lu ou www.infotaxi.lu afin d’obtenir l’ensemble des informations liées aux exigences préalables et documents à joindre aux demandes.

Il est rappelé aux conducteurs qu’ils doivent porter visiblement leur carte de conducteur dès réception de celle-ci et les exploitants sont rappelés qu’ils doivent se mettre en conformité avec les nouvelles exigences règlementaires dans les délais prescrits par la loi.

En cas de doute, il convient de préférer un conducteur qui dispose d’une carte de conducteur délivrée par le ministère.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures