4e réunion des ministres germanophones de la Santé à Luxembourg

Communiqué – Publié le

Les ministres germanophones de la Santé d'Allemagne, de Suisse, d'Autriche, du Liechtenstein et du Luxembourg se sont réunis pour la 4e fois les 25 et 26 août 2016 à Luxembourg pour avoir des échanges de vues sur les politiques nationales en matière de prévention et de lutte contre les addictions, l’échange de données de santé et la compétence en matière de santé des citoyens (health literacy).

La déclaration commune prévoit que les ministres vont intensifier leur échange dans les domaines clés de la politique de santé afin de déterminer également à l’avenir des réponses communes aux défis.

Prévention et lutte contre les addictions

Les nouvelles substances psychoactives, le mésusage des médicaments et la polyconsommation de drogues tout comme les nouvelles tendances de consommation dans le domaine alcool et tabac font que la problématique des addictions gagne en complexité. Les réponses politiques doivent adresser un catalogue de sujets plus étendu.

Les ministres germanophones de la Santé ont retenu qu'afin de réduire le nombre des consommateurs des substances légales et illégales, notamment des jeunes et adolescents, la prévention, la détection précoce, la sensibilisation, la réduction des dommages et les mesures différenciées et la communication adaptée au profil du consommateur constituent la voie à suivre.

Ils soutiendront de manière renforcée les efforts y relatifs au sein des instances internationales et européennes.

Les ministres observeront de plus près le développement de nouvelles tendances par une surveillance du marché renforcée.

eHealth: échange de données dans l’intérêt de la santé et de la protection des données

L’objectif commun est de permettre à tous les acteurs les conditions nécessaires à une intégration efficace de l’e-santé dans nos systèmes de santé.

Ils ont souligné la nécessité de gagner la confiance des patients et professionnels de santé par un niveau élevé de sécurité et de protection des données lors des échanges et partages de ces données particulièrement sensibles.

Les ministres soutiendront activement les travaux au niveau international et européen, notamment en relation avec le développement de standards interopérationnels concernant l’échange de données transfrontalier.

Le renforcement des compétences de santé du patient (health literacy)

La compétence de santé désigne la capacité du patient de prendre des décisions qui ont un impact positif sur son état de santé. Elle joue un rôle clé au niveau de l’émancipation du patient et des soins de santé intégrés. Dans l’Union européenne, un nombre important de patients ont un niveau de compétence de santé insuffisant.

Afin de permettre qu’un nombre plus élevé de patients puissent profiter d’un niveau de compétence de santé renforcé, les ministres germanophones veulent agir comme "promoteurs" en faveur d’une consécration au niveau européen d’une collecte régulière et comparable de données relatives au niveau de compétence de santé des citoyens européens.

Ils se sont mis d’accord sur la mise en place d’un groupe de travail commun qui étudiera la faisabilité de cet exercice de collecte. Ils agiront de manière active auprès d’instances européennes et internationales afin de faire avancer leurs ambitions dans ce domaine.

La prochaine réunion aura lieu au Liechtenstein en 2017.

Communiqué par le ministère de la Santé