L’ALIA se dote d’une plateforme pour la surveillance des programmes

Communiqué – Publié le

Une nouvelle solution média devrait permettre à l‘Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel (ALIA) de surveiller plus efficacement les services de télévision et de radio relevant de sa compétence. Grâce à cette plateforme, les collaborateurs du régulateur sont désormais en mesure de suivre en direct plus de 70 programmes et de sauvegarder et visionner, sur un simple clic, le contenu de ces chaînes pendant une période de 30 jours. En cas d’une plainte d’un spectateur, l’ALIA est en mesure de retrouver facilement l’émission incriminée et de l’archiver localement pendant qu’elle mène son instruction sur le bien-fondé de la réclamation et prend une décision.

"Avec la mise en service de ce système nous passons à une vitesse supérieure dans notre mission de monitoring. Il nous rend complètement indépendant des fournisseurs de services audiovisuels puisqu’il nous permet de surveiller aléatoirement des éléments de programme, notamment par rapport à la protection des mineurs et aux communications commerciales", souligne Thierry Hoscheit, président du Conseil d’administration."Depuis ses débuts il y a plus de deux ans et demi l’Autorité a cherché une solution média qui répondrait à ses besoins très particuliers. Je me félicite que nous disposons enfin de l’instrument tant recherché".

L’interface web est le produit sur mesure d’une collaboration entre Post Luxembourg et la société néerlandaise ArborMedia. Cette dernière fournit le logiciel LogDepot qui permet de visionner les chaînes de télévision et stations de radio et de faire des recherches parmi les programmes enregistrés, tandis que POST capte par différentes voies (satellite, TNT, internet en streaming ou IP via Teralink) tous les services de média concernés, héberge la solution web, fournit la connectivité et gère la plateforme de façon générale.

"Ce projet est important pour nous puisqu’il s'agit d'un projet de référence qui pourrait convaincre les autorités de surveillance dans d'autres pays de l’utiliser à l’avenir. Il pourrait également intéresser des chaînes ou des instances publiques, notamment des parlements ou des communes, qui cherchent à gérer les enregistrements de leurs débats publics", explique Alain Berg, chef du service Business Solutions and Presales de Post Telecom.

Parallèlement à la mise en service de son nouvel outil de surveillance, l’Autorité lance un appel afin de trouver des experts indépendants intéressés à regarder des émissions choisies et à rédiger par la suite des rapports de visionnage. Les langues dans lesquelles ces programmes sont diffusés sont actuellement les suivantes: hongrois, macédonien, néerlandais, serbo-croate, slovène et turc. Les candidats potentiels pour des missions de surveillance peuvent s’adresser à l’ALIA par courriel: info@alia.etat.lu ou par téléphone: (+352) 247-82089.

L’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel, établissement public à caractère administratif, existe depuis le 1er décembre 2013. Elle surveille le contenu des programmes de télévision et de radios ayant une licence luxembourgeoise et attribue les permissions des radios régionales et locales au Grand-Duché. Si un élément de programme est contraire notamment à la protection des mineurs ou à la dignité humaine, elle peut intervenir et exprimer des sanctions. L’Autorité est également en charge de la surveillance du classement des films sortis en salle (www.alia.lu).

Communiqué par l'Autorité luxembourgeoise indépendante de l'audiovisuel