Espèces invasives: Se concerter pour mieux agir ensemble

Communiqué – Publié le

La 9e conférence internationale sur les invasions biologiques – NEOBIOTA 2016 – se tient du 14 au 16 septembre 2016 à Vianden. Elle réunit plus de 250 experts de renommée de plus de 35 pays venant de quatre continents différents qui vont discuter des conséquences du changement environnemental (p. ex. changement climatique) sur les invasions biologiques. La séance inaugurale a eu lieu ce matin en présence de la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg.

Les invasions biologiques constituent une des causes les plus importantes de perte de biodiversité et ont un impact socio-économique considérable (estimé à 12,5 milliards d’euros par an en Europe).

L’échange entre la communauté scientifique et les décideurs politiques ainsi que les gestionnaires sur le terrain est important en vue d’appliquer les méthodes d’éradication, de gestion et de contrôle les plus efficaces pour lutter contre les effets néfastes liés aux invasions biologiques.

La conférence est organisée par la "Fondation Faune-Flore" en coopération avec de nombreux partenaires et sponsors, dont le ministère du Développement durable et des Infrastructures/Département de l’environnement.

Dans ce contexte, il est à noter que la Commission européenne a adopté officiellement le 13 juillet 2016 une première liste de 37 espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union européenne. Le Luxembourg est en train de renforcer sa stratégie nationale en vue de la mise en œuvre de la réglementation par rapport aux espèces de cette liste.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures/Département de l'environnement