Visite de travail de Jean Asselborn à Minsk

Communiqué – Publié le

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de la république de Biélorussie, Vladimir Makeï, le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, a effectué une visite de travail à Minsk le 14 septembre 2016.

Il s'agissait de la première visite de travail d'un membre du gouvernement luxembourgeois en république de Biélorussie. La rencontre du ministre Asselborn avec son homologue biélorusse avait pour objectif de développer davantage les relations entre le Grand-Duché et la république de Biélorussie.

Alors que la Biélorussie célèbre cette année le 25e anniversaire de son indépendance, le ministre Asselborn a noté les progrès accomplis depuis lors et a encouragé l'ouverture progressive que la Biélorussie connaît, comme en témoigne l'entrée récente de femmes et d'hommes politiques de l'opposition au parlement. Saluant la volonté des autorités de poursuivre sur cette voie, le ministre Asselborn a dit espérer que cette ouverture conduira à un débat critique au sein du parlement et avec la société civile.

Les discussions du ministre Asselborn avec son homologue biélorusse, Vladimir Makeï, ont également porté sur les relations entre la Biélorussie et l'Union européenne (UE).

Rappelant que l'UE avait pris cette année la décision importante de lever la plupart des sanctions concernant la Biélorussie, le ministre Asselborn a souligné les avantages d'un renforcement économique des relations avec l'UE, en insistant sur le développement socio-économique, la primauté du droit et les droits fondamentaux. A cet égard, Jean Asselborn a souligné que "nous devons accroître notre dialogue et la coopération avec la Biélorussie. Des mesures concrètes et tangibles seront nécessaires en particulier dans le domaine des droits de l'homme et de la démocratie" en insistant en particulier sur l'instauration d'un moratoire sur la peine de mort. Ainsi, l'UE serait prête à renouer avec la Biélorussie qui devra entreprendre des réformes en profondeur.

Les ministres ont enfin eu un échange de vues approfondi sur les défis régionaux, et plus particulièrement sur la situation en Ukraine où la Biélorussie a contribué en tant qu'intermédiaire en faveur des efforts pour réduire les tensions dans le conflit ukrainien.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes