Rentrée académique 2016/2017

Article – Publié le

Le 26 septembre 2016, Marc Hansen, ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, avait invité à la traditionnelle conférence de presse pour la rentrée académique 2016/2017.

Le ministre a fait le bilan sur les aides financières attribuées au cours de l’année académique écoulée et a présenté les chiffres clés 2015/2016 de l’enseignement supérieur au Luxembourg.

28.235 étudiants ont introduit une demande pour une aide financière de l’État, dont 17.539 demandes d’étudiants résidents et 10.696 demandes d’étudiants non-résidents. 96,2 Mio € d’aides ont été accordées sous forme de bourses et 182,8 Mio € sous forme de prêts.

Le regroupement des services du CEDIES dans les localités du ministère l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que la mise en service de l’assistant électronique via "MyGuichet" pour introduire les demandes par voie électronique ont permis d’optimiser les processus de travail internes et de réduire ainsi les délais de traitement des dossiers.

En 2015/2016, le pays d’études préféré des étudiants résidents était l’Allemagne (3.897 étudiants), suivi du Luxembourg (3.772 étudiants) et de la Belgique (3.496 étudiants). De même que les années précédentes, les villes universitaires étrangères les plus recherchées des étudiants résidents se situent dans un rayon relativement proche du Grand-Duché, la ville la plus fréquentée étant Bruxelles avec 1.478 étudiants. Pour ce qui est du domaine d’études, l’économie reste la matière de prédilection des étudiants. S’agissant du niveau d’études, 11.878 étudiants résidents sont inscrits dans le premier cycle "bachelor", 3.840 dans le cycle "master" et 323 en troisième cycle "doctorat".

Marc Hansen a présenté ensuite les chiffres clés des formations au BTS (brevet de technicien supérieur). Pour 24 formations de niveau BTS proposées aux étudiants, on pouvait compter 587 inscriptions.

En ce qui concerne l’Université du Luxembourg, 6.172 étudiants de 118 nationalités différentes étaient inscrits pour l’année académique 2015/2016, ce qui constitue un nombre d’inscriptions quasi inchangé en comparaison avec les trois dernières années académiques.