Examens de fin d’études: un accord pour un calendrier amélioré

Article – Publié le

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a reçu une délégation de la Conférence nationale des élèves du Luxembourg (CNEL) le 30 septembre 2016.

Le ministre et les élèves ont eu un échange sur les adaptations du calendrier des examens de fin d’études prévues à partir de 2017, en vertu de l’accord de médiation conclu le 31 juillet 2015 entre le gouvernement et l’Intersyndicale (APESS, FEDUSE/CGFP et SEW/OGBL).

Cet accord retient en effet d’allonger la durée des cours en classe terminale avant le début des épreuves d’examen, dans l’intérêt des élèves: l’interaction prolongée avec les enseignants pendant le temps de classe permettra aux élèves de mieux se préparer aux examens et d’améliorer ainsi leurs chances d’obtenir de bons résultats.

Lors de l’entrevue avec la CNEL, les discussions ont porté sur l’organisation des épreuves orales et le laps de temps entre la fin des cours en classe terminale et le début des épreuves d’examen écrites pour la session d’été 2017.

Le ministre Claude Meisch a été à l’écoute des représentants de la CNEL et a proposé des adaptations en réponse aux préoccupations des élèves. Les deux parties se sont mises d’accord sur les points suivants: 

  1. Le calendrier des épreuves orales sans préparation, tel qu’initialement proposé, est maintenu. Elles auront lieu les deux premières semaines après les vacances de Pâques. Le ministère invitera les directions des lycées à ne pas organiser pendant cette période des devoirs en classe qui nécessiteraient une préparation spécifique. 
  2. Le dernier jour de classe aura lieu le vendredi 19 mai. 
  3. Les 22 et 23 mai seront des journées d’approfondissement et de consultation. Les élèves ne seront pas obligés de se rendre en classe, mais les enseignants se tiendront à leur disposition, dans les lycées, pour encadrer leurs dernières révisions. 
  4. Une journée d’examen supplémentaire sera ajoutée le mercredi 24 mai pour mieux répartir les différentes épreuves.

Le début de la remise des diplômes reste fixé au 3 juillet 2017, pour permettre aux élèves de déposer leurs dossiers d’inscription le plus tôt possible auprès des universités.

Le ministre a salué une solution équilibrée, et s’est réjoui de présenter un calendrier d’examens amélioré, qui répond au mieux aux contraintes d’organisation et aux besoins des élèves.