Lydia Mutsch remet le rapport Benelux sur le flux des patients transfrontaliers au commissaire Vytenis Andriukaitis

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la Présidence luxembourgeoise du Comité de ministres du Benelux, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a remis ce 3 octobre en marge de la réunion informelle des ministres de la Santé à Bratislava le rapport Benelux sur le flux des patients transfrontaliers au commissaire européen en charge de la Santé, Vytenis Andriukaitis.


L’amélioration des soins de santé transfrontaliers et de la circulation des patients, en particulier en ce qui concerne l’échange notamment numérique des données, est une des priorités de la Présidence luxembourgeoise du Benelux. Le rapport Benelux montre qu'au moins 168.177 patients traversent chaque année la frontière pour recevoir des soins dans un autre pays du Benelux, en Allemagne ou en France, et ce, aussi bien pour les soins programmés que non programmés.

Le rapport est unique dans la mesure où il fournit pour la première fois un aperçu cohérent des flux de patients transfrontaliers dans un cadre régional et européen. Il en résulte notamment que la plupart des 168.177 patients soignés à l'étranger se rendent en Belgique (92.765 patients) et que plus de la moitié des personnes qui se rendent en Belgique sont des Néerlandais (55.714), suivis des Français (25.994) et des Luxembourgeois (7.530).

Le document retient que les pays du Benelux devraient investir davantage dans les soins de santé transfrontaliers et que la suppression des barrières administratives existantes permettrait d'optimiser l'accessibilité et la qualité de l'offre de soins et de stimuler la libre circulation des patients. Dès lors, le document émet des recommandations aux gouvernements Benelux en vue d’une meilleure coordination des soins de santé, surtout des traitements spécialisés, entre les pays, d’une meilleure information des patients quant à la possibilité de se faire soigner à l’étranger et d’une stimulation accrue de projets transfrontaliers en matière de soins de santé.

Selon la ministre Lydia Mutsch, «la suppression des barrières existantes permettrait d'optimiser l'accessibilité et la qualité de l'offre de soins et de stimuler la libre circulation des patients. En mettant encore davantage l'accent sur ce thème, les pays du Benelux peuvent  devenir précurseurs dans l'Union européenne en matière de soins de santé transfrontaliers».

Le commissaire Andriukaitis a félicité Lydia Mutsch de cette initiative qui fait preuve de la volonté politique des trois pays du Benelux de mettre en place les conditions nécessaires pour offrir à leurs citoyens un accès à des soins de santé de haute qualité au-delà des frontières et de remplir ainsi de vie les dispositions relatives à la coopération entre régions frontalières prévues par la Directive 2011/24/UE relative aux droits des patients en matière de soins de santé transfrontaliers.


Communiqué par le ministère de la Santé