Lydia Mutsch au Conseil informel des ministres de la Santé à Bratislava

Communiqué – Publié le

La ministre de la Santé luxembourgeoise, Lydia Mutsch, a participé au Conseil informel placé sous le signe de la continuité. En effet, tous les sujets mis à l’ordre du jour par la présidence slovaque s’inscrivent dans la suite des discussions lancées par les présidences précédentes, y compris luxembourgeoise.

À commencer par le sujet de la reformulation des ingrédients alimentaires, visant à encourager les bonnes pratiques en matière de teneurs réduites en sucre, sel et matières grasses et de contribuer ainsi à la lutte contre l’obésité et autres maladies non transmissibles. Lydia Mutsch a plaidé en faveur de "mesures ambitieuses permettant de créer les conditions pour des habitudes alimentaires saines dès le plus jeune âge".

Les discussions en relation avec la pénurie de certains médicaments ont confirmé la tendance récente d’une émancipation croissante des autorités nationales vis-à-vis des fabricants. L'initiative volontaire de coopération conclue par les pays Benelux en matière de médicaments, à laquelle l’Autriche s’est récemment jointe, a été citée à de nombreuses reprises comme exemple de bonne pratique pour assurer un meilleur approvisionnement du marché des médicaments. Lydia Mutsch: "Nous devons mettre en place un système d’alerte précoce au niveau de l'Union européenne et créer des conditions de mise sur le marché plus favorables pour les médicaments orphelins et pédiatriques."

Ce Conseil informel a aussi été l’occasion pour Lydia Mutsch de remettre, en sa qualité de présidente du Conseil des ministres Benelux, le rapport relatif au flux des patients entre les trois pays au commissaire en charge de la Santé, Vytenis Andriukaitis. Ce dernier a salué le document comme une illustration exemplaire d’une coopération entre régions limitrophes présentant une vraie valeur ajoutée pour les patients.

Le rapport peut être téléchargé via le portail santé: http://www.sante.public.lu/fr/publications/p/patients-sans-frontieres/index.html.


Communiqué par le ministère de la Santé