Journée de la commémoration nationale

Communiqué – Publié le

La Journée de la commémoration nationale est consacrée au souvenir de la lutte menée par le peuple luxembourgeois durant l'occupation de 1940 à 1945. À cette occasion, plusieurs cérémonies ont été prévues à Luxembourg.

Cérémonie au monument national de la Solidarité luxembourgeoise

À 10 h 30, S.A.R. le Grand-Duc a déposé une couronne de fleurs devant le monument national de la Solidarité luxembourgeoise ("Kanounenhiwwel").

À son arrivée au boulevard F. D. Roosevelt, S.A.R. le Grand-Duc a été accueilli au pied du monument par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, par le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, par le bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, et par le chef d'état major adjoint de l'armée luxembourgeoise, le Colonel Alain Duschène.

À son arrivée au Kanounenhiwwel, le chef d'État a déposé une couronne de fleurs devant le monument, puis a ranimé la flamme du souvenir.

À la sortie du monument, S.A.R. Grand-Duc a salué les porte-drapeaux, les autorités luxembourgeoises, les ambassadeurs résidant à Luxembourg, les membres du Comité pour la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale, les représentants des associations des anciens combattants, de la résistance, des enrôlés de force et des victimes de la Shoah ainsi que des étudiants de l'Université de Luxembourg et des élèves de l'Athénée de Luxembourg.

Dépôt de fleurs devant le monument du Souvenir (Gëlle Fra)

À l'issue de la cérémonie au monument national de la Solidarité, des couronnes de fleurs ont été déposées à 11 h 00 devant le monument du Souvenir à la place de la Constitution par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, et le bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, en présence du chef d'état-major adjoint de l'armée luxembourgeoise, le Colonel Alain Duschène et du directeur général de la police grand-ducale, Philippe Schrantz.

Cérémonie au monument national de la Résistance et de la Déportation (Hinzerter Kräiz)

À 11 h 30, le Premier ministre Xavier Bettel a prononcé un discours au monument national de la Résistance et de la Déportation.

Un représentant de l'Église catholique, l'abbé Patrick Muller, le grand rabbin de Luxembourg, Alain Nacache, et le pasteur de l'Église protestante de Luxembourg, Volker Strauß, ont procédé ensuite à la bénédiction de la tombe au monument national de la Résistance et de la Déportation (Hinzerter Kräiz).

Des couronnes de fleurs y ont été déposées par le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, par le Premier ministre, ministre d'État, Xavier Bettel, ainsi que par le bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, en présence des autorités et des ambassadeurs.