Fitch confirme la notation AAA du Luxembourg avec perspective stable

Communiqué – Publié le

En date du 14 octobre 2016, l’agence de notation financière Fitch a réaffirmé la note "AAA" du Grand-Duché du Luxembourg avec perspective "stable".

Cette nouvelle confirmation du "AAA" suit celle de l’agence Standard & Poor’s (S&P) en date du 17 septembre 2016.

Le Luxembourg continue ainsi de figurer parmi les rares pays à bénéficier de la meilleure notation de crédit auprès des trois grandes agences S&P, Fitch et Moody’s.

Dans son analyse, Fitch souligne que la dette publique du Luxembourg figure parmi les moins élevées au monde, y compris parmi les pays bénéficiant d’un "AAA". L’agence indique par ailleurs qu’avec un surplus de 1% du PIB au niveau de l’administration publique sur une moyenne de 5 ans, le Luxembourg se démarque favorablement des autres pays, alors que le solde budgétaire médian des pays "AAA" se situe à -0,5% du PIB.

L’agence estime par ailleurs que la réforme fiscale annoncée pour 2017, combinée avec la prochaine tranche indiciaire, aboutira sur une augmentation du revenu disponible des ménages de 5-6%.

Sur cette base, Fitch estime que le Luxembourg continuera à connaître une croissance bien supérieure à la moyenne de l’Union européenne et de la zone euro. Par ailleurs, l’agence souligne la bonne capitalisation et la robustesse du secteur bancaire luxembourgeois.

Parmi les risques, Fitch cite les incertitudes liées au Brexit, ainsi que le financement à long terme du système des retraites.

Pierre Gramegna, ministre des Finances commente:"Cette nouvelle confirmation de notre AAA souligne le bien-fondé de la politique budgétaire du gouvernement. La dette publique est non seulement sous contrôle, mais reste largement en dessous de celle de la plupart des autres pays bénéficiant d’un AAA. L’analyse confirme que la réforme fiscale permettra d’augmenter sensiblement le pouvoir d’achat des ménages et de stimuler ainsi la croissance, sans remettre en question l’équilibre budgétaire. Le AAA souligne l'attractivité du pays pour les investisseurs, et contribue ainsi à la création de nouveaux emplois."

Communiqué par le ministère des Finances