Information concernant la situation actuelle des efflorescences de cyanobactéries présentes sur le lac de la Haute-Sûre

Communiqué – Publié le

L’Administration de la gestion de l’eau (AGE) communique que les analyses régulières effectuées par le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), suite à la prolifération d’algues dans le lac de la Haute-Sûre, ont révélé des taux de toxines parfois extraordinairement élevés dans l’eau brute du lac et la biomasse au niveau des zones récréatives.

Concentrations élevées

Une concentration d’1 µg/L, considérée comme valeur seuil par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les microcystines (hépatotoxines), a ainsi été dépassée dans presque 60% des échantillons analysés entre le début de l’alerte fin août et fin septembre 2016. La concentration la plus élevée registrée dépasse de plus de 300 fois cette valeur seuil et aurait pu provoquer des troubles de santé chez l’homme.

L’observation des espèces dominantes de cyanobactéries sur la saison balnéaire 2016 (Microcystis sp., Woronichinia sp., Anabaena sp. et Planktothrix sp.) confirme également le risque microbiologique au niveau de la santé publique, étant donné que ces espèces de cyanobactéries produisent des toxines pouvant notamment causer des troubles de santé chez les baigneurs.

Interdictions fondées

Les récentes interdictions de baignade et d’activités récréatives et sportives sur le lac de la Haute-Sûre par les autorités compétentes se sont donc avérées fondées.

La Direction de la santé rappelle, que pour des raisons de précaution, il est recommandé de ne pas consommer les poissons issus du lac de barrage.

Des survols des zones affectées par la prolifération des cyanobactéries avec un drone aérien équipé de caméras et d’optiques spéciales ont permis de cartographier la localisation et l’étendue des efflorescences de cyanobactéries. Ceci permet de mieux décrire la situation pour le moins exceptionnelle en 2016, avec des périodes de généralisation d’efflorescences sur toute la surface du lac de la Haute-Sûre.

Surveillance reste en place – aucun risque pour l’eau potable

Une surveillance du phénomène restera en place, mais la dominance et la persistance actuelle des cyanobactéries ne laissent guère présager une fin d’appel à précautions avant la fin du mois d’octobre. Conformément aux communiqués précédents, les autorités réaffirment le fait qu’il n’existe aucun risque pour l’eau potable issue du lac de la Haute-Sûre étant donné que les traitements de potabilisation permettent une élimination efficace des cyanotoxines contenues dans l’eau brute.

Si vous souhaitez davantage d’informations, veuillez contacter l’Administration de la gestion de l’eau (eau@eau.etat.lu) ou le docteur Christian Penny, microbiologiste de l’environnement au LIST (christian.penny@list.lu).

Communiqué par l'Administration de la gestion de l'eau