"Réagis" : apprendre les premiers gestes qui sauvent en cas d'arrêt cardiaque

Entrevue de Lydia Mutsch avec l’a.s.b.l. LRC (Luxembourg Resuscitation Council)

Communiqué – Publié le

En date du 12 octobre 2016, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch a rencontré les représentants du Luxembourg Resuscitation Council (LRC).

Le LRC est un regroupement d’anesthésistes, de cardiologues et d’infirmiers en réanimation qui s’engagent bénévolement pour une diffusion des pratiques de réanimation cardiopulmonaire dans notre société. Ils sont en contact étroit avec des regroupements similaires dans les autres pays européens.

Parmi les sujets évoqués, un accent particulier a été mis sur la formation en réanimation.

En effet, par comparaison aux autres pays, le Luxembourg Resuscitation Council estime qu’au Luxembourg il y a environ 400 arrêts cardiaques par an, dont seulement 10% sont réanimés avec succès. Comme l’a exposé le président du LRC, Dr Jean Uhrig, ce taux pourrait être doublé ou triplé (soit 40 à 80 vies sauvées par an) si une partie significative de la population aurait une connaissance des gestes de réanimation.

Une heure suffit pour apprendre à sauver une vie 

Afin de sensibiliser le grand public à apprendre les premiers gestes qui sauvent en cas d'arrêt cardiaque, le LRC a lancé, en collaboration étroite avec la Direction de la santé, la campagne de sensibilisation "Réagis".

Cette formation en réanimation, qui dure en moyenne une heure, est offerte gratuitement. Actuellement un projet pilote est également en cours dans 4 lycées, un projet, que le LRC souhaite élargir à tous les lycées du pays.

D’ailleurs, la ministre de la Santé soutient le LRC dans cette démarche.

Au-delà, Lydia Mutsch a particulièrement félicité les membres du LRC pour leur engagement inlassable et continu pour une meilleure prise en charge de l’arrêt cardiaque au Luxembourg.

Pour plus d'infos: www.lrc.lu

Communiqué par le ministère de la Santé