Le Luxembourg aura un centre de compétences en cybersécurité

Communiqué – Publié le

Lors de la première édition du "Cybersecurity Day" organisée dans les locaux de PwC à Gasperich, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a annoncé la création d’un centre de compétences en cybersécurité au Luxembourg. Lancée en 2017, cette structure se base en partie sur le savoir-faire, l’expérience et les compétences acquis par les initiatives gouvernementales comme CASES (promotion à la sécurité de l’information dans les entreprises) et CIRCL (services de coordination et d’action post-incidents).

S’adressant à la fois au secteur privé et aux organismes publics, les deux initiatives œuvrent depuis des années dans les domaines comme la sensibilisation aux menaces et aux vulnérabilités, l’identification et l’analyse des risques ainsi que la gestion d’incidents informatiques. CASES et CIRCL sont coordonnées par la plateforme de promotion nationale pour la cybersécurité SECURITYMADEIN.LU.

Lors de son allocution,  Francine Closener a confirmé la volonté du ministère de l’Économie à partager davantage le savoir existant et de promouvoir la création de synergies entre les acteurs clés par le lancement de cette nouvelle structure:"S’appuyant sur les compétences acquises dans le passé par SECURITYMADEIN.LU et ses partenaires, le centre offre aux PME, citoyens ou aux start-up voire aux acteurs du secteur public de nouveaux services s’articulant autour de 3 piliers:"intelligence", "training" et "testing". Il s’agit de la mise à disposition d’informations pour la bonne gouvernance, de la formation par le biais de scénarios d’attaques simulant l’environnement de l’entreprise concernée, ainsi que du contrôle de l’efficacité sécuritaire de systèmes ou de produits informatiques."

Les objectifs du centre de compétences sont d’une part d'accroître à court terme l'avantage concurrentiel actuel du Luxembourg en matière de cybersécurité et, à moyen terme, de contribuer au développement des écosystèmes émergeant dans des domaines tels que l'Internet des objets ("Internet of Things - IoT"), les technologies spatiales ou la FinTech.

La secrétaire d’Etat à l’Economie a conclu:"Le concept du centre est basé à la fois sur la mise en commun de compétences avérées d’acteurs publics et privés variés et sur le dynamisme émanant de l’écosystème national de la cybersécurité. La nouvelle structure contribuera à renforcer le positionnement et l’attractivité économiques du pays pour des entreprises relevant du secteur des technologies de l’information et de la communication."

Communiqué par le ministère de l'Économie