2e Jugenddësch sur la mise en œuvre de la Garantie pour la Jeunesse

Communiqué – Publié le

Le 24 octobre 2016 a eu lieu le deuxième "Jugenddësch" sur la mise en œuvre de la "Garantie pour la Jeunesse" au Luxembourg. La rencontre a réuni les jeunes du Parlement des jeunes, de la Conférence nationale des élèves du Luxembourg, de la Conférence générale de la jeunesse du Luxembourg et les représentants de l'Entente des gestionnaires des maisons de jeunes ainsi que le ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse Claude Meisch et le ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire, Nicolas Schmit.

La Garantie pour la Jeunesse vise à ce que les jeunes âgés de moins de 25 ans puissent bénéficier d'une offre d'emploi, de complément de formation, d'apprentissage ou de stage. La Garantie pour la jeunesse tient compte du profil et de la situation personnelle du jeune. Un accompagnement individuel est proposé à chaque jeune tout au long de son parcours vers la vie active ou son retour à l'école. Ce parcours se fait selon trois trajectoires différentes, en fonction du profil du jeune et de ses intentions.

Dans une première partie de la rencontre, les ministres et représentants des ministères et administrations concernés ont exposé un état des lieux des actions mises en place par le gouvernement dans le cadre de la Garantie pour la Jeunesse. Sur base de cette introduction, un échange fructueux a eu lieu entre les différents acteurs. Les représentants de la jeunesse ont pu échanger leurs points de vue respectifs avec les ministres et présenter leurs principales revendications.

Le Parlement des jeunes a souligné l'importance de rendre les informations sur la Garantie pour la Jeunesse plus accessibles pour les jeunes et le grand public à l'aide de l'Internet. La situation des jeunes réfugiés a également été thématisée, notamment la question d'un accès plus rapide aux différentes mesures d'insertion et de formation professionnelle. La Conférence nationale des élèves du Luxembourg (CNEL) a proposé de mettre en place des stages obligatoires au cycle inférieur et au cycle supérieur pour permettre une meilleure orientation des élèves. En même temps, la CNEL a souligné l'importance de la qualité des stages et la nécessité d'un bon encadrement par un tuteur.

Un des défis est d'aborder des jeunes qui ne sont ni dans l'emploi, ni à l'école et ni en formation. Le projet pilote "Outreach youth work" de l'Entente des gestionnaires des maisons de jeunes vise à rechercher et à identifier ces jeunes par le travail de rue dans les quartiers et de les accompagner dans leurs démarches. Dans ce contexte, un jeune de 18 ans en recherche de travail depuis 2 ans a donné un témoignage sur son parcours de recherche d'un emploi. Suite à un décrochage scolaire, il lui était difficile d'accéder rapidement à un emploi ou de réintégrer l'école. Malgré les nombreuses offres qui existent, il peut en effet être compliqué pour un jeune de s'adresser au bon service et de trouver un accompagnement adapté à ses besoins. Le jeune participe actuellement dans une mesure de l'ADEM pour l'aider à retrouver un emploi. Pour favoriser un retour à l'école ou une intégration rapide sur le marché du travail, les ministres ont souligné l'importance d'une bonne qualité des offres proposées aux jeunes et confirmé que le dispositif de la Garantie pour la Jeunesse doit viser à améliorer encore davantage la cohérence entre les différentes offres qui s'adressent aux jeunes.

La Conférence générale de la jeunesse du Luxembourg a approuvé l'élargissement de la gratuité des transports publics pour les jeunes élèves des établissements secondaires. Il a toutefois été souligné qu'il est important de considérer le facteur de la mobilité et de la proximité entre le domicile et le lieu de travail où le jeune est affecté dans le cadre de sa mesure étant donné que beaucoup de jeunes n'ont pas de voiture privée et qu'ils doivent se déplacer à l'aide des transports en public.

À la fin de la rencontre, les représentants des ministères et administrations ont souligné la volonté de considérer les propos relevés par les jeunes dans le cadre du développement continu du dispositif de la Garantie pour la Jeunesse.

Les avis des organisations de jeunesse peuvent être téléchargés sur le site: www.dialog.lu.

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse / ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire