Dan Kersch à la 13e réunion ministérielle de l'accord EUR-OPA à Lisbonne

Communiqué – Publié le

Le 26 octobre 2016, le ministre de l'Intérieur, Dan Kersch, s'est exprimé à la 13e Session ministérielle de l'Accord européen et méditerranéen sur les risques majeurs (EUR-OPA) à Lisbonne au Portugal (1).

Conçue pour renforcer la coopération internationale en vue de prévenir les catastrophes naturelles et technologiques et y répondre plus efficacement, la conférence a rassemblé des ministres des 25 États parties à l'accord, ainsi que les représentants d'organisations œuvrant dans le domaine de la réduction des risques de catastrophes pour s'accorder sur des priorités dans ce domaine et adopter un plan d'action pour 2016-2020.

L'intervention du ministre de l'Intérieur, Dan Kersch, portait sur la bonne gouvernance dans le contexte de la gestion transfrontalière de crise. En effet, deux prérequis sont nécessaires: d'une part, il faut disposer d'un système de bonne gouvernance au niveau national et d'autre part, il faut disposer des structures et de procédures de communication, de liaison et d'échange transfrontaliers robustes et fiables, qui doivent être établis au préalable avec les pays voisins.

Notamment en cas de crise transfrontalière touchant plusieurs États à la fois, une coordination multilatérale et la mise en œuvre de structures et procédures communes pour la gestion de crise sont indispensables. Dans ce contexte, Dan Kersch a évoqué qu'une collaboration et une coordination structurée bilatérale ou multilatérale en matière de gestion de crise s'imposent.

"Cependant, cette coordination s'avère en réalité assez compliquée et est un processus de longue durée. Il s'agit d'un processus qui ne se termine jamais et qui est soumis à certaines conditions."

Dans ses conclusions, le ministre a rappelé que "l'élément le plus important consiste à mettre en pratique cette coopération par des exercices réguliers communs pour vérifier le bon fonctionnement pratique, améliorer les dispositifs de gestion de crise mis en place et pour renforcer les liens et la confiance avec ses voisins, un élément indispensable pour une bonne gouvernance."

(1) Créé en 1987, l'Accord européen et méditerranéen sur les risques majeurs (EUR-OPA) est une plateforme de coopération dans le domaine des catastrophes naturelles et technologiques entre les pays d'Europe et du sud de la Méditerranée. Son champ d'action couvre la connaissance, la prévention et la gestion des risques, l'analyse postcrise et la réhabilitation. Il compte à ce jour 25 États membres.