Jean Asselborn à la première réunion ministérielle UE-CELAC à Saint-Domingue

Communiqué – Publié le

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, a participé à la première réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne (UE) avec leurs homologues de la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (CELAC), réunion qui s'est tenue à Saint-Domingue en République dominicaine les 25 et 26 octobre 2016.

La réunion, première rencontre bi-régionale dans ce format ministériel et rassemblant 62 pays, de même que la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, avait vocation à renforcer les relations entre les deux entités et à se pencher sur l'avenir du partenariat UE-CELAC.

Après avoir passé en revue les programmes et les actions adoptés précédemment par les sommets UE-CELAC, les ministres ont procédé à une évaluation des défis communs et des moyens pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable, en accordant une importance toute particulière au financement du développement, au changement climatique, à la primauté du droit et à la migration.

Dans son intervention sur la coopération UE-CELAC dans le domaine du changement climatique, Jean Asselborn a rappelé qu'a côté des questions de paix, de sécurité, d'État de droit, de lutte contre la pauvreté et de respect des droits humains, une action efficace contre la menace du changement climatique figurait parmi les plus hautes priorités de la communauté internationale.

Il a souligné l'importance de relever de manière commune ce défi qui concerne l'ensemble de la planète, et notamment les États et territoires des Caraïbes particulièrement exposés, en rappelant que "comme nos deux régions représentent ensemble environ 21% des émissions globales, il est d'autant plus important de persévérer dans notre engagement commun. À nous de veiller à ce que nos contributions nationales (NDC) soient transformées en politiques nationales volontaristes et durables". Le ministre Asselborn a ensuite exposé les mécanismes communs qui permettent de mitiger leurs effets, avant de détailler les instruments innovants développés par le Luxembourg: Emergency.lu, Green Climate Fund et Green bonds.

À l'occasion de la réunion, les ministres ont également signé un accord instituant la Fondation Union européenne – Amérique-latine et Caraïbes (UE-ALC), lui conférant le statut d'organisation internationale et consolidant ainsi l'association stratégique entre l'Union européenne et l'Amérique latine ainsi que les Caraïbes.

En marge de la réunion ministérielle, le ministre Asselborn a rencontré plusieurs de ses homologues de la région pour faire le point sur les relations bilatérales et l'actualité politique régionale. Il s'est notamment entretenu avec les ministres des Affaires étrangères de la Colombie, de la république de Cuba, de l'Argentine et de l'Équateur.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes