Discours de François Bausch à la séance académique à l'occasion du 25e anniversaire de l'association AKUT

Seul le discours prononcé fait foi
Discours – Publié le

"Le défi: construire plus, mieux et moins cher en poursuivant les ambitions énergétiques et écologiques que nous nous sommes posées !

En tant que maître d’ouvrage, le Gouvernement des premières expériences ont été faites:

Projets-pilote de l’ABP : Projets de bâtiments à énergie positive “Plusenergie”: En 2015, le bâtiment à énergie positive pour l’Administration de la nature et des forêts à Diekirch ainsi que le Lycée Atert à Rédange, ont été mis en service. Autre projet qui sera présenté en décembre 2016: maison pour jeunes adultes à Schifflange.

La caractéristique majeure d’un tel bâtiment se traduit par le fait que sur une année, il produit plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Une attention particulière est prêtée à ce que très peu d’énergie grise soit utilisée.

Les différents bâtiments qui ont dû être fermés et complètement rénovés à cause de la présence d’amiante comme par exemple dans le bâtiment Jean Monnet au Kirchberg ou dans de différentes écoles à Luxembourg-Ville ainsi que dans certains lycées démontrent que les matériaux de construction ont une influence majeure et nocive sur la santé, la productivité et le bien-être de nous tous.

Il n’est pas urgent d’agir, mais il est imminent (akut)! Pour cette raison le Gouvernement s’est donné de divers outils pour relever le défi de la construction durable et notamment le choix des matériaux:

  • Directive sur les marchés publics (actuellement avisée par le Conseil d’Etat): La reforme sur la passation de marchés publics a un impact important sur le secteur de la construction et il s’agit, entre autres, de prendre en compte lors de l’attribution des marchés d’autres critères tels que le choix des matériaux et d’écarter toutes les substances nocifs.
     
  • un groupe de travail interministériel est chargé d’élaborer les critères appropriés.
  • L’utilisation de matériaux écologiques: Les recommandations et réflexions formulées par le dossier écologique "Leitfaden für nachhaltiges Bauen und Renovieren" proposant la mise en œuvre de produits et de matériaux pour les différents corps de métier répondant au mieux à des critères écologiques sont en principe d’application lors des études pour les projets de construction et d’assainissement des bâtiments publics. Ainsi, par exemple, depuis 2014, tout bois utilisé dans les projets est certifié.
  • La digitalisation dans la construction (la Troisième Révolution Industrielle décrite dans l’étude Rifkin): L’objectif est de réduire autant que possible les déchets de construction et de démolition, de réduire la consommation de ressources naturelles vierges, de réduire voire d’éviter intégralement l’utilisation de matériaux ou substances nocifs et de favoriser le développement d’une économie circulaire.
Une des pistes envisagées et à développer est le "passeport" des matériaux utilisés dans l’ouvrage, ce qui facilitera ultérieurement la récupération ou la réutilisation d’éléments de construction. Le modèle BIM (Building Information Modeling), une sorte de maquette numérique d’un bâtiment nous permettra d’avoir toutes les informations nécessaires pour mettre en œuvre également l’idée du "Building as material bank".
  • Le Conseil National pour la Construction Durable, le CRTI-B ou bien la plateforme "Building" créée dans le cadre du processus RIFKIN pourraient être les cénacles adéquats pour discuter, énumérer et d’inclure les doléances de l’association AKUT dans le secteur de la construction.

Pour cette raison, je suis convaincu qu’il faut mettre en place une feuille de route afin de déterminer comment, sous quelle forme et dans quel échéancier le Gouvernement va appliquer les nouveaux critères et mettre en œuvre sa nouvelle stratégie en matière du numérique dans le secteur de la construction.

Certes, le défi peut sembler être complexe, mais le Gouvernement est déterminé à faire bouger les choses, à agir de façon concrète et à œuvrer pour le bien-être de ces citoyens.

Donc laissez-nous agir et construire ensemble (mens sano in corpore sano)."