Visite de travail du ministre Romain Schneider au Sénégal

Communiqué – Publié le

Le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, a effectué une visite de travail au Sénégal du 14 au 15 novembre 2016, à l’occasion de la XIIe Commission de partenariat, qu’il a coprésidée avec le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat de la république du Sénégal, Mamadou Talla. Celle-ci a permis de formellement prolonger le troisième programme indicatif de coopération (2012-2016) jusqu’à fin 2017 afin de permettre à la Coopération luxembourgeoise de s’aligner sur les stratégies et politiques nationales du Sénégal et de se coordonner avec les autres partenaires techniques et financiers actifs sur le terrain. Les partenaires ont également pu échanger au sujet des principaux enseignements de la revue à mi-parcours du programme et de ses cinq composantes, qui a eu lieu cette année. Pour rappel, le PIC III priorise ses interventions dans les secteurs de la santé de base, de l’enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle, de la décentralisation et de la bonne gouvernance locale ainsi que dans le secteur de l’hydraulique, de l’eau et de l’assainissement.

En marge de la Commission de partenariat, le ministre a brièvement rencontré le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement de la république du Sénégal, Mansour Faye, et le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire de la république du Sénégal, Abdoulaye Diouf Sarr, pour discuter des sujets d'intérêt commun.

La réunion a été suivie, dans l’après-midi, par le traditionnel dialogue politique avec le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et le lancement conjoint du "Guide de l’aide budgétisée". En effet, dans le cadre du PIC III, le Luxembourg et le Sénégal ont convenu de mettre en œuvre le volet bilatéral selon une modalité innovante appelée "aide budgétisée". Cette modalité utilise largement les procédures nationales sénégalaises de gestion de finances publiques et est accompagnée d’un important volet de renforcement des capacités.

Finalement, une entrevue avec le Premier ministre de la république du Sénégal, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a notamment permis de faire le point sur les progrès réalisés en 2016 dans la diversification des relations entre le Sénégal et le Luxembourg, qui implique davantage le secteur privé.

Le ministre Romain Schneider a d’ailleurs participé au lancement officiel de la troisième phase du projet Frontières et Vulnérabilités au VIH en Afrique de l’Ouest (FEVE III), mise en œuvre par le réseau international ENDA-Santé, basé à Dakar, avec l’appui technique de l’ONG luxembourgeoise Stop Aids Now/Access. Calqué sur l’objectif 90-90-90 d’Onusida, le FEVE III est le seul projet qui s’adresse à travers une approche transfrontalière aux populations à haut risque en Afrique de l’Ouest. Cette rencontre a aussi donné l’occasion au lancement du Fonds d’innovation et d’impulsion qui répond à la volonté du réseau FEVE de maintenir ses capacités d’innovation face aux urgences sanitaires et de contribuer de manière avant-gardiste à la santé et au développement de la région.

Communiqué par la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire