Kashf Foundation, lauréat du 7e Prix européen de la microfinance "Microfinance et accès à l'éducation"

Article – Publié le

La Kashf Foundation du Pakistan a remporté le Prix européen de la microfinance de 100.000€ du ministère des Affaires étrangères et européennes, pour son programme de financement des écoles privées à bas coûts, lors d’une cérémonie organisée à la Banque européenne d’investissement à Luxembourg.

Le Prix 2016 distingue une institution de microfinance qui a mis en œuvre des solutions innovantes pour faciliter l’accès à l’enseignement et à la formation professionnelle pour jeunes et adultes et, ainsi, favorise la création d’activités économiques.

Dans un pays où des écoles privées à faibles coûts ont vu le jour pour pallier au manque d’équipements et d’infrastructures des écoles publiques, et où 25 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, la Kashf Foundation propose plus que de simples prêts à ces écoles privées. Elle accompagne également via des formations le personnel enseignant et les propriétaires d’écoles.

Le Prix, qui accorde une grande importance à l’approche innovante et aux impacts structurants, prend aussi en considération l’utilisation créative des outils financiers et non-financiers au service de l’amélioration de la qualité de la vie sociale et économique d’une famille ou d’une communauté.

Les aspects sociaux et économiques et leurs effets concrets sur les familles à bas revenus ont retenu l’attention comme en témoigne Son Altesse Royale la Grande-Duchesse, Présidente du Grand Jury du Prix : La microfinance a toujours été et reste au cœur de mes priorités. Elle permet de sortir du cercle vicieux de la pauvreté et contribue à restaurer la dignité des personnes, car elles obtiennent non seulement un crédit, mais surtout la confiance et l’accompagnement de l’organisme qui le leur octroie. Cet accompagnement engendre la plupart du temps un désir d’éducation qui, à son tour, recrée un cercle vertueux. Les bénéficiaires de microcrédits sont en effet les premiers convaincus de l’importance d’envoyer leurs enfants à l’école ou à l’université.

Pour sa part, le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, exprime sa fierté concernant le rayonnement de ce Prix sur l’ensemble du secteur : Alors que le succès du Prix européen de la microfinance est déjà devenu une tradition, c’est la qualité des nombreux projets reçus qui impressionne et prouve que notre soutien continu à la microfinance et à la finance inclusive porte ses fruits. Le choix du gagnant était particulièrement difficile cette année. Mis à part la Kashf Foundation, les vrais gagnants de cette soirée sont tous ces jeunes qui, grâce à la microfinance, ont un meilleur accès à l’éducation, gage d’un meilleur avenir.

Du côté de la Banque européenne d’investissement, le président Werner Hoyer a également souligné l’importance de la microfinance pour atteindre l’objectif de l’éducation pour tous. La Banque européenne d’investissement possède une longue expérience dans le domaine de la microfinance et de son application pour favoriser l’éducation. L'éducation a un rôle primordial dans nos sociétés car elle permet d'accéder au travail et à la dignité. De plus, l'éducation contribue à développer le sens des responsabilités en tant que citoyens et à former les consciences individuelles et collectives. Les trois finalistes sont tous très engagés pour soutenir l’accès à l’éducation au moyen de la microfinance et il est donc dommage qu’il ne puisse y avoir qu’un seul gagnant.

Kaspar Wansleben, directeur exécutif du Luxembourg Microfinance Development Fund qui soutient le travail de Kashf Foundation se réjouit de cette reconnaissance : Nous sommes fiers que le travail de Kashf Foundation, pour améliorer la qualité de l’éducation de base au Pakistan, soit reconnu par le Prix européen. Nous espérons que ceci accélère la création de liens entre la microfinance et le secteur de l’éducation.

Unique au monde, le Prix européen de la microfinance a été lancé, en octobre 2005, par la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire du ministère des Affaires étrangères et européennes, afin de nourrir une réflexion novatrice dans le secteur de la microfinance. Il est organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE), la Plateforme Européenne de la Microfinance (e-MFP) et l’Inclusive Finance Network Luxembourg (InFiNe.lu).