Colloque des cadres: Dan Kersch a intensifié les échanges de vues avec les dirigeants des services de secours

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la réforme des services de secours, le ministère de l’Intérieur et l’Administration des services de secours ont invité au "Colloque des cadres" qui a eu lieu le 26 novembre 2016 en présence du ministre de l’Intérieur, Dan Kersch.

Réunissant plus de 280 participants, le colloque des cadres est une séance d’information qui s’adresse aux responsables des unités de secours de la Protection civile et des services d’incendie et de sauvetage communaux.

Le colloque a offert une plate-forme pour des échanges de vues intensifs sur les défis actuels et futurs liés à la réforme des services de secours. Elle a été l’occasion pour le ministre Dan Kersch d’informer sur l’état d’avancement de la réforme et de répondre aux questions et aux préoccupations des acteurs concernés.

Dans son introduction, Paul Schroeder, directeur de l'Administration des services de secours, a repassé en revue le travail effectué au cours de l'année écoulée, comme la réorganisation de l'administration, la mise en service du nouveau gestionnaire des alertes ou encore le réseau de télécommunication numérique RENITA. Il a remercié tout un chacun pour leur implication exemplaire, en soulignant la compréhension des membres des services de secours à l'égard des nombreux changements en cours.

L’état des lieux de certains projets de construction

Depuis avril 2016, l’Administration des services de secours s’est dotée d’une «Musterplanung» (pré-plans standardisés) afin de pouvoir mieux conseiller les autorités communales au sujet de la mise en place des centres d’incendie et de secours. Ces plans serviront en outre quant à l’évaluation des centres existants en vue de la fixation des indemnités à verser aux communes suivant la mise à disposition des centres au futur CGDIS.

Premier bilan de la mise en service du nouveau ELS et prochaines étapes

Cinq mois après la mise en service des nouveaux systèmes et logiciels de traitement des appels de secours et de gestion des interventions du Central des secours d'urgence CSU 112, un bilan d’impact et des fonctionnalités réalisés fut présenté aux cadres des services de secours.

Tout d’abord, il a été souligné l’importance et les bénéfices d’une collaboration étroite entre les services respectifs, se déclinant par la présence permanente d’un opérateur du Service d’incendie et d’ambulance de la Ville de Luxembourg (SIAVDL) au sein du CSU 112, en vue de la création d’un central commun au sein du CGDIS. Ensuite, les développements et projet futurs, dont l’implémentation d’une gestion dynamique des disponibilités des volontaires ont été exposé.

La mise en place et la future organisation du CGDIS

La réforme de la sécurité civile et la création du CGDIS n’auront pas seulement un impact sur les opérations des services de secours, mais aussi sur leur organisation. Mis à part le projet de loi 6861, les cadres organisationnels des services de secours après la création du CGDIS sont décrits par toute une liste de règlements grand-ducaux, par le règlement interne, par le règlement opérationnel et par différents référentiels. Le CGDIS, qui sera un établissement public agissant sous le régime de la comptabilité générale et fusionnant les finances des acteurs étatiques et communaux actifs dans le domaine des secours, devra se doter d’outils performants de gestion et de comptabilité ainsi que de procédures modernes et informatisées afin de pouvoir fonctionner.

Les futurs emplois et carrières au sein du CGDIS

Les travaux en cours portent sur la définition des emplois et carrières des futurs pompiers professionnels et pompiers volontaires du CGDIS. Il s’agit de présenter les orientations qui s’en dégagent notamment sur:

  • l’articulation entre le grade, l’emploi et la formation. À un grade donné correspondra un emploi opérationnel et/ou un emploi de management pour lesquels le pompier professionnel ou volontaire concerné aura validé une formation adaptée;
  • leur implication pour la rédaction des règlements grand-ducaux relatifs au statut des pompiers professionnels et à celui des pompiers volontaires, documents qui fixeront les conditions de recrutement, de progression dans la carrière et de nomination dans les grades;
  • leur implication dans la rédaction des référentiels de formation qui préciseront, en fonction de l’emploi à tenir et le statut du pompier (professionnel ou volontaire), les modules de formation à suivre;
  • les différents types d’emploi:
    • les emplois de pompiers de tronc commun (pour lesquels il faut être pompier):
      • opérationnel
      • de management
    • les emplois de pompiers de spécialités (pour lesquels il faut être pompier):
      • maître-chien
      • plongeur
      • spécialiste en risque chimique
    • les emplois de soutien (pour lesquels il n’est pas nécessaire d’être pompier):
      • secrétaire
      • mécanicien
      • comptable

Les mesures en faveur du volontariat

Les volontaires constituent un «pilier» des services de secours. Pour cette raison le projet de loi CGDIS instaurera des mesures en faveur du volontariat, ceci en guise de reconnaissance pour leur engagement quotidien au sein des services de secours.

Tout d’abord certaines mesures existantes en faveur du volontariat, seront maintenues, comme par exemple, la protection sociale, qui offre aux volontaires une protection contre toute atteinte à la personne.

Quant aux nouvelles mesures, des procédures de reconnaissance de diplômes et de validation des acquis seront instaurées. Un droit de priorité est reconnu aux volontaires leur offrant une opportunité d’accéder à la carrière du pompier professionnel. La réforme apporte aussi un grand nombre d’avantages pécuniaires, comme l’adaptation des indemnités, le remboursement d’assurances complémentaires ainsi que la mise en place d’une allocation de reconnaissance. Finalement un point fort de cette réforme consiste en l’augmentation du congé spécial.

Communiqué par le ministère de l'Intérieur/Administration des services de secours