Une décision Benelux facilite désormais le transport transfrontalier en ambulance et en SAMU/SMUR ainsi que le transport d'organes entre la Belgique et le Luxembourg

Communiqué – Publié le

Sous la Présidence luxembourgeoise de l'Union Benelux, le ministre de l’Intérieur luxembourgeois, Dan Kersch, a signé une décision Benelux qui facilitera dorénavant le transport transfrontalier urgent en ambulance ou en SAMU/SMUR ainsi que le transport d’organes entre la Belgique et le Luxembourg. Les interventions médicales urgentes pourront ainsi être réalisées plus rapidement de même que les conditions de transport d'organes qui seront optimisées, et ce, au profit des patients. Ce règlement offre également une sécurité juridique au personnel d’intervention des ambulances et du SAMU/SMUR.

Élargissement de la décision Benelux existante

Le ministre de l'Intérieur, Dan Kersch, a signé aujourd'hui une décision élargissant la décision Benelux de 2012 qui réglait déjà le transport médical d’urgence. Cette nouvelle décision lève aussi des obstacles liés au permis exigé pour la conduite d'une ambulance au-delà de la frontière pour des cas qui ne sont pas couverts par la décision Benelux de 2012. Le permis B sera dorénavant suffisant pour qu’une ambulance luxembourgeoise puisse circuler librement en Belgique. Cette nouvelle décision permettra également aux véhicules autorisés à transporter des organes, des équipes de préleveurs d’organes ou encore de candidats-receveurs d’organe de traverser la frontière belgo-luxembourgeoise tout en continuant à utiliser leurs signaux optiques et sonores qui leur confèrent la priorité.

Effet direct pour le patient

Il est vital pour les Belges et les Luxembourgeois habitant en régions frontalières de pouvoir compter en permanence sur un transport médical d’urgence rapide et efficace, tant pour le transport urgent en ambulance que pour le transport d’organes qui doit se dérouler dans des conditions de sécurité et de qualité très strictes.

En effet, cette décision Benelux permet de raccourcir les délais d'intervention pour la transplantation et d’optimiser les conditions de transports bénéfiques pour le patient en attente d’une greffe d'organe urgente mettant en jeu son pronostic vital. Cette décision offre également au personnel à bord de véhicules prioritaires une meilleure protection juridique.

Soins de santé transfrontaliers

Cette évolution s'inscrit dans le cadre de l'une des priorités fixées par la Présidence luxembourgeoise de l'Union Benelux: accroître la sécurité des personnes et supprimer les obstacles existants et faciliter les soins de santé transfrontaliers au bénéfice de tous les citoyens.

Communiqué par le ministère de l'Intérieur