Signature d’un accord-cadre avec l’Organisation internationale du travail

Communiqué – Publié le

Le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, et le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, ont signé un accord-cadre ayant pour objet des contributions volontaires et le financement de projets et de programmes de cette organisation le 23 novembre 2016.


Par ce texte, les signataires formalisent et entérinent un cadre de collaboration conjointe en matière de coopération technique et des règles de procédure moyennant le financement de projets et de programmes de l’OIT au niveau des pays, en particulier des pays qui jouissent du statut de pays partenaire de la coopération au développement luxembourgeoise. Ce nouvel accord-cadre remplace celui signé en 2008 et est conclu pour une période de six ans couvrant les années 2016 à 2021. Il règle la période transitoire 2016-2017, ainsi que le nouveau cycle de planification stratégique de l’OIT de 2018 à 2021.

Pour 2016, le Luxembourg apportera au budget de l’OIT une aide financière de 900.000 euros destinée prioritairement à la question de protection sociale dans les pays les moins avancés. Rappelons que depuis 2011, la Coopération luxembourgeoise a financé quatre projets multilatéraux avec l’OIT au Sénégal, au Vietnam, au Laos et au Cap Vert. Trois de ces projets ont été conjointement financés avec d’autres organisations dans les domaines de la formation professionnelle, le tourisme, la protection sociale et la création d’emploi.

Le nouvel accord-cadre se base sur les objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ainsi que sur d’autres instruments internationaux en vigueur pour promouvoir l’efficacité de l’aide au développement, tout en prenant en considération les priorités thématiques de la coopération luxembourgeoise.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes/ Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire