Présentation de la Semaine anti-gaspillage en collaboration avec les restaurateurs (28.11-04.12.2016)

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation "Ensemble contre le gaspillage alimentaire!", le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs, Fernand Etgen, a présenté ce matin la Semaine anti-gaspillage (semaine AntiGaspi) en collaboration avec les restaurateurs, qui se déroulera du 28 novembre au 4 décembre 2016.

Cette action comprend deux volets: d’une part, les chefs participant à cette semaine Antigaspi vont proposer durant ces 7 jours un plat du jour ou un menu AntiGaspi à leurs clients. D’autre part, les restaurateurs se sont également engagés à sensibiliser les enfants en organisant des "workshop AntiGaspi" dans les écoles fondamentales de leurs communes respectives. Le but principal de ces ateliers est de provoquer une prise de conscience afin de mieux apprécier et respecter les produits alimentaires.

Cette campagne tend à sensibiliser aussi bien les petits que les grands consommateurs. Sachant qu’une personne sur neuf dans le monde souffre de malnutrition et que parallèlement un tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillée ou perdue, il est intolérable de continuer de fermer les yeux devant une telle situation.

Dans ce contexte, le ministre Fernand Etgen apprécie d’autant plus le soutien du ministre de l’Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse pour cette campagne.

"Il est primordial de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge pour qu’ils apprennent à apprécier la juste valeur de leur nourriture."

Force est de constater que dans le monde de surconsommation où nous vivons, les bons réflexes de réutiliser les restes de façon responsable et créative ont malheureusement été perdus. Pour cette raison le ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs ne peut que se réjouir du fait que les restaurateurs, experts en la matière, se sont engagés durant la semaine AntiGaspi à nous transmettre leur savoir-faire.

La liste des restaurateurs participants à cette action est publiée sur le site www.antigaspi.lu. Sur ce site nouvellement créé, on peut également trouver toute une panoplie d’informations sur la lutte contre le gaspillage alimentaire telles que notre brochure, nos actions déjà entamées ou encore des idées de recettes AntiGaspi.

Fernand Etgen rappelle par ailleurs que ces actions ne constituent que le début d’une large sensibilisation. Toutes les actions à venir, tel un concours AntiGaspi qui s’adressera à tous les acteurs, seront annoncées sur le site www.antigaspi.lu.

"En faisant tout un chacun notre petit effort, nous pouvons, tous ensemble, réussir à lutter contre le gaspillage alimentaire."

Dans ce contexte, le ministre Fernand Etgen a salué l’initiative de Claude Meisch, ministre de l’Éducation, de l’Enfance et de la Jeunesse, qui renforcera ce mouvement de sensibilisation.

Se ralliant entièrement aux objectifs de la campagne "Ensemble contre le gaspillage alimentaire!", le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté les actions actuelles et futures menées pour limiter le gaspillage dans la restauration scolaire et universitaire.

Une semaine thématique AntiGaspi se déroulera du 5 au 9 décembre 2016 dans les restaurants scolaires et universitaires. Elle mettra en avant plusieurs actions de sensibilisation autour de l’anti-gaspillage: brochure, affiches, concours, menus "anti-gaspillage", stand d’information dans les lycées, etc. La semaine est organisée par Restopolis, Service de la restauration scolaire du ministère, et fait partie des engagements de celui-ci envers une alimentation saine et équilibrée, envers l’utilisation de produits locaux et envers le développement durable.

"Que ce soit dans l’éducation formelle ou dans l’éducation non formelle, notre but est double", a résumé Claude Meisch, "d’une part, il s’agit de sensibiliser les enfants et les jeunes pour les amener à adopter un comportement responsable. D’autre part, la restauration collective dans les écoles et les structures d’accueil doit montrer l’exemple: la lutte contre le gaspillage y commence par une estimation aussi précise que possible des fréquentations dans les différents restaurants, la réduction des écarts entre achats et consommations, l’adaptation des menus aux habitudes et aux goûts des convives et l’optimisation de la gestion des achats et des stocks."

Suite au point de presse ce matin à l’école fondamentale de Steinfort, les ministres ont visité l’"atelier anti-gaspillage" qui s’est déroulé à la cantine de l’école.

Communiqué par le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs