Interview de François Bausch avec paperjam.lu

"La liaison directe vers New York stagne"

Interview – Publié le

Interview: paperjam.lu (Jean-Michel Hennebert)

paperjam.lu: M. Bausch, quel bilan tirez-vous de l’année 2016? Aussi bien sur le plan politique que sur celui de la mobilité?

François Bausch: Commençons par mon bilan sur le plan national qui est très positif. La majorité des projets et chantiers ont évolué de manière exemplaire: la construction du tram, les nouvelles gares et les pôles d’échange en général avancent très bien, ils sont dans le timing et restent dans le budget. Leur mise en service pourra avoir lieu en 2017. De plus, au niveau de la mobilité active, nous avons lancé une nouvelle signalisation nationale pour cyclistes.

Un autre sujet qui me tient très à cœur: celui du bilan des accidents de la route. L’année 2016 s’avère moins négative vu que nous notons une réduction générale de la vitesse sur nos routes après l’installation des radars, même si nous déplorons un nombre croissant de piétons parmi les victimes. Pour cette raison, nos efforts dans la prévention en 2017 vont être axés sur la sécurité des piétons, mais aussi sur l’utilisation du téléphone portable au volant. Je note avec satisfaction qu’en général, les 29 mesures retenues dans le plan d’action sécurité routière commencent à porter leurs fruits.

Sur le plan international, à l’inverse, la situation n’est pas aussi satisfaisante. L’envergure des crises mondiales, les nombreux attentats, la xénophobie et le racisme souvent très apparents sont des éléments qui m’inquiètent et m’attristent beaucoup. Ma conclusion fait donc part d’un bilan très mitigé.

paperjam.lu: L’année écoulée aura vu bon nombre d’annonces de votre part, comme une liaison aérienne directe vers NY ou la création d’une joint-venture pour Cargolux en Chine. Où en sont ces différents projets?

François Bausch: Cargolux China est en phase finale et pourra être mise en œuvre courant 2017, tandis que le dossier de la liaison directe vers New York stagne en ce moment. Cela est dû au fait que la compagnie aérienne avec laquelle des pourparlers ont été menés évolue actuellement dans un contexte politique difficile. Le projet est donc en attente, mais notez bien que je suis toujours intéressé par cette liaison, même si les réflexions initiales sont bloquées pour l’instant suite à la situation politique internationale.

paperjam.lu: Quelles sont vos aspirations pour 2017?

François Bausch: Je souhaite tenir le planning de toutes les ouvertures prévues pour 2017, allant de la mise en service du tram, l’ouverture de la gare ferroviaire Pfaffenthal-Kirchberg, le terminal B à l’aéroport, à l’ouverture de la gare à Howald. Et de faire voter tous les projets que je déposerai à la Chambre des députés: l’extension du tram vers la Cloche d’Or et le Findel, la mise à double voie de l’A3, la rénovation de la piste de l’aéroport, bon nombre de P&R…

Un projet d’une importance cruciale sera lancé en mars 2017: une enquête de mobilité qui touchera 40.000 ménages au Grand-Duché, ainsi que 45.000 travailleurs frontaliers qui seront invités à refléter en détail leurs mouvements journaliers. Plus le taux de participation sera élevé, mieux l’État sera à même d’adapter l’offre en infrastructures et en transports publics aux besoins des résidents et des frontaliers. Nous attendons les résultats pour l’automne 2017.

En 2017, je souhaite également approfondir le débat autour de la croissance et de la future orientation stratégique du Luxembourg. C’est un processus essentiel en lien avec la mise en place d’un aménagement et d’une organisation cohérente du territoire. Les enjeux sont la qualité de vie des habitants, mais aussi en vue d’un développement économique plus cohérent. Dans ce contexte, je souhaite que la refonte de la loi sur l’aménagement du territoire et les quatre plans sectoriels puissent passer le cap.

Je souhaite exprimer mes remerciements à tous mes collaborateurs et les acteurs du terrain pour leur excellent travail en 2016 et leur souhaite une bonne et heureuse année 2017!