Passation des pouvoirs à l'ACD et à l'IGF

Communiqué – Publié le

Les traditionnels pots de nouvel an de l’Administration des contributions directes (ACD) et de l’Inspection générale des finances (IGF) ont cette année été marqués par l’entrée en fonctions de leurs nouveaux directeurs, à savoir Pascale Toussing et Etienne Reuter.

Lors de son discours à l’ACD, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, est revenu sur le rôle important que le directeur sortant Guy Heintz a pu jouer tout au long de sa carrière et a souligné sa connaissance profonde du droit fiscal luxembourgeois. Il a ensuite exposé les nombreux défis qu’attendent Pascale Toussing, qui a pris la fonction de directeur de l’ACD avec effet au 2 janvier 2017. Pierre Gramegna est revenu sur sa carrière dans le secteur privé, puis au sein de l’ACD et du ministère des Finances, au cours de laquelle elle a pu développer les compétences et connaissances indispensables à la bonne exécution de cette nouvelle tâche. Il a félicité l’ancien et le nouveau directeur pour le rôle très important joué par tous deux dans l’élaboration de la réforme fiscale entrée en vigueur en 2017 et qu’il s’agit maintenant de mettre en œuvre. Le ministre a également félicité Monique Adams et Luc Schmit, directeurs adjoints, pour leur travail, notamment pendant la présidence de l’UE et pendant la période de transition. Le ministre a souligné l’importance de chacun des collaborateurs de cette administration, qui continue à se moderniser dans un contexte international de plus en plus contraignant.

À l’Inspection générale des finances, Pierre Gramegna a eu l’occasion de remercier le directeur sortant Jeannot Waringo pour son sens de l’État pendant toute sa carrière et en particulier depuis sa prise de fonction comme directeur en 1985. Il a salué leur bonne collaboration au cours des dernières années qui s’est révélée très efficace comme le démontre la bonne santé des finances publiques. En soulignant le rôle clé que joue l’IGF dans la procédure budgétaire, le ministre a souhaité à Etienne Reuter tout le succès dans l’exécution de sa nouvelle tâche de directeur d’une administration qui "n’a pas de pouvoir de décision, mais de conviction". Dans son discours, le ministre a rappelé la carrière d’Etienne Reuter, qui lui a permis d’acquérir une connaissance profonde des finances publiques et des rouages de l’économie luxembourgeoise. Il a également félicité Jean Olinger pour son rôle constructif au cours de la période de transition. Le ministre a enfin insisté sur le rôle important que joue chacun des inspecteurs de l’IGF pour la bonne tenue des finances publiques, confirmée par le AAA.

Communiqué par le ministère des Finances