Étienne Schneider à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles

Communiqué – Publié le

En date du 15 et 16 février 2017, le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider a participé à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN à Bruxelles. Suite aux décisions prises lors des sommets du Pays de Galles, en 2014, et de Varsovie, en 2016, les travaux ont notamment porté sur les moyens que l’OTAN pourrait mettre en place pour contribuer à la stabilisation du flanc sud de l’Alliance et sur la mise en place de la présence avancée renforcée de l’OTAN dans les trois pays baltes et en Pologne. Dans ce contexte, le Luxembourg participera au bataillon multinational en Lituanie.

Lors de sa première participation à une réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, le nouveau ministre de la Défense des États-Unis, James Mattis a insisté sur la nécessité d’un effort de défense supplémentaire de la part des Alliés européens. Le Vice-Premier ministre, ministre de la Défense, Étienne Schneider a réaffirmé que le Luxembourg tiendra ses engagements de Wales relatifs à l’augmentation progressive de l’effort de défense de 0,4% à 0,6% du PIB jusqu’à 2020.

En marge de la réunion, Étienne Schneider a signé un protocole d’accord avec son homologue estonien portant sur une collaboration bilatérale entre le Luxembourg et l’Estonie dans le domaine de la cyberdéfense. Le Grand-Duché contribuera financièrement à la construction, en Estonie, d’un centre de formation en cyberguerre et de développement de la cyber-technologie. Cette contribution sera prise en compte pour se conformer aux engagements internationaux croissants de l'État luxembourgeois en matière de défense. Mis à disposition des experts et administrations luxembourgeois en la matière, ce centre renforcera la stabilité, la sécurité et les performances des infrastructures déjà existantes dans la lutte contre les attaques informatiques.

Lors de la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, un accord de coopération entre les trois pays du Benelux et la France relatif à la sécurité aérienne/Renegade, ainsi que deux lettres d’intention ouvrant la voie à l’adhésion de la Belgique, de l’Allemagne et de la Norvège au programme MRTT (Multi Role Tanker Transport) aux côtés du Luxembourg et des Pays-Bas ont été signés.

Communiqué par la Direction de la défense