Francine Closener a présenté le "Pakt PRO Artisanat" pour soutenir le développement et faciliter la transmission des entreprises

Communiqué – Publié le

Lors d’une conférence de presse en date du 10 mars 2017, la secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a présenté, ensemble avec des représentants de la Chambre des métiers et de la Fédération des artisans, le "Pakt PRO Artisanat" qui prévoit différents champs d’action pour pérenniser l’emploi dans les entreprises, dynamiser leur développement et favoriser la création, la transmission ainsi que la reprise d’entreprises relevant de ce secteur.

L’artisanat est le premier employeur au Luxembourg. Le secteur occupe actuellement environ 90.000 salariés dans plus de 7.000 entreprises. Élaboré en commun par le ministère de l’Économie, la Chambre des métiers et la Fédération des artisans, le pacte s’inscrit à la fois dans la logique du "4e Plan d’action en faveur des PME" et dans les démarches engagées suite à l’étude stratégique Rifkin.

Le "Pakt PRO Artisanat" comporte plusieurs volets:

  1. Promotion et image de marque de l’artisanat: il est primordial que le secteur se positionne et améliore encore davantage son image de marque.
  2. Transmission d’entreprise: le système des aides et garanties, ainsi que les autres mesures existant pour favoriser et encourager la transmission/reprise des entreprises seront analysés et le cas échéant adaptés.
  3. Culture et qualité du service: les entreprises seront assistées dans l’amélioration de leur gestion clients.
  4. Digitalisation dans les entreprises artisanales et "Artisanat 4.0": impactant aussi bien les processus internes que les relations externes des entreprises, les mesures envisagées proposent d’accompagner les entreprises dans leur transition digitale.

La secrétaire d’État à l’Économie, Francine Closener, a déclaré: "L’artisanat luxembourgeois est résolument orienté vers l’avenir. En adhérant au pacte, les représentants du secteur démontrent qu’ils ont bien pris conscience de l’ère du temps et des défis liés à la digitalisation. En raison de son poids économique, le secteur mérite d’être soutenu comme il faut dans sa démarche vers l’artisanat 4.0".

Lors de la conférence de presse, le président de la Chambre des métiers, Roland Kuhn, a dit: "Ce pacte montre que le gouvernement en général et le ministère de l’Économie en particulier souhaitent valoriser le statut primordial de l’artisanat au sein du tissu socio-économique national. Nous partageons une philosophie et une volonté communes pour dynamiser davantage le développement du secteur".

Le président de la Fédération des artisans, Michel Reckinger, a déclaré: "La signature du pacte par les trois partenaires aujourd’hui marque le point de départ du processus pour préparer l’artisanat luxembourgeois à affronter sereinement l’avenir. Je considère que les progrès à venir en matière de digitalisation représentent une opportunité pour le secteur, et non pas un risque."

Communiqué par le ministère de l'Économie