Visite de travail de Jean Asselborn en Serbie

Communiqué – Publié le

Sur invitation du Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la république de Serbie, Ivica Dačić, le ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l'Immigration et de l'Asile du Luxembourg, Jean Asselborn, s'est rendu à Belgrade, le mercredi 29 mars 2017.

En plus des réunions de travail avec son homologue serbe, Ivica Dačić, le ministre Asselborn a été reçu par le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic. Il a ensuite eu une rencontre bilatérale avec le Vice-Premier ministre, ministre de l'Intérieur, Nebojša Stefanović, ainsi qu'avec le Vice-Président de l'Assemblée nationale, Veroljub Arsić.

Les discussions ont tout d'abord permis de faire le point sur les relations entre le Grand-Duché et la Serbie. Tout en constatant l'excellence de celles-ci, les entretiens ont permis d'identifier de nouvelles pistes de coopération, notamment dans le domaine économique. Dans ce contexte, les ministres se sont notamment félicités de l'entrée en vigueur en décembre dernier d'une convention bilatérale de non double-imposition.

Les ministres ont ensuite eu des échanges de vues approfondis sur les négociations d'adhésion de la république de Serbie à l'UE. Les premiers chapitres de négociation ont pu être ouverts sous la dernière Présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE.

À ce sujet, le ministre Asselborn a clairement souligné que le Luxembourg continuait de soutenir les aspirations de la Serbie, en expliquant que l'UE et la Serbie partagent des intérêts communs – stabilité, sécurité et économie – et des défis communs – migration, lutte contre le chômage, le terrorisme et la radicalisation. Se félicitant qu'à ce jour, huit chapitres de négociations ont été ouverts et deux ont été provisoirement clôturés, le ministre a encouragé les autorités serbes à poursuivre le processus de réformes engagé. Il s'est plus particulièrement félicité de l'ambition des autorités serbes de procéder à l'ouverture de chapitres de négociation supplémentaires dans les prochains mois. Dans ce contexte, les deux parties ont abordé les progrès dans le dialogue entre Belgrade et Pristina, qui selon le ministre Asselborn «demeurent essentiels et bénéficieront aux deux parties». Le Luxembourg poursuivra également son programme de formations visant à familiariser l'administration serbe l'acquis communautaire.

Les entretiens ont ensuite permis de se pencher sur la situation en matière de migration. Le ministre a d'abord souligné que le Luxembourg, ainsi que l'Union européenne continueront à soutenir la Serbie pour satisfaire les besoins fondamentaux des migrants qu'elle héberge actuellement. Les deux parties ont également fait le point sur la coopération en matière de gestion des flux migratoires et le ministre Asselborn a salué le rôle constructif de la Serbie dans ce dossier.

En parallèle, le ministre a loué les efforts qui ont été entrepris par la Serbie afin de réduire les demandes d'asile infondées de la part de ressortissants serbes. Le Grand-Duché considère la Serbie comme étant un pays d'origine sûr et en conséquence le taux de reconnaissance du statut de protection internationale est quasi nul. Les personnes qui soumettent des demandes d'asile infondées se voient donc confrontées à un retour inévitable dans les plus brefs délais.

Les entretiens ont en outre permis de faire le point sur la situation régionale et des relations que la Serbie entretient avec ses voisins.

La visite du ministre Asselborn à Belgrade fut également l'occasion de procéder à la signature d'un Mémorandum d'Entente entre le Grand-Duché et la Serbie en matière de coopération policière.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes