Visite de chantier au Pont Rouge: les cabines du funiculaire sont arrivées

Article – Publié le

Le 4 avril 2017, les CFL ont présenté les nouvelles cabines du funiculaire, en présence de François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, Lydie Polfer, bourgmestre, et Sam Tanson, échevine à la mobilité de la Ville de Luxembourg.

"La mise en service de l’arrêt CFL 'Pfaffenthal-Kirchberg' est un saut qualitatif énorme dans le transport public au Luxembourg. Les voyageurs des trains en provenance du Nord et du Sud du pays n’auront plus besoin de passer par la gare centrale pour rejoindre le Kirchberg et épargneront ainsi entre 20 et 30 minutes de trajet, ce qui est considérable", a précisé François Bausch.

Le funiculaire est un élément-clé du pôle d’échanges intermodal "Pfaffenthal-Kirchberg", connectant entre eux le réseau ferroviaire luxembourgeois, le futur tram, les bus et la mobilité douce. Situé à proximité du Pont Rouge, le nouveau funiculaire permettra aux voyageurs de se déplacer facilement entre l’arrêt ferroviaire "Pfaffenthal-Kirchberg" en bas du Pont Rouge et le pôle d’échange situé au Kirchberg.

Depuis leur début en mai 2015, les travaux de construction du nouvel arrêt ferroviaire se sont bien poursuivis et pourront être terminés dans les délais prévus, en respectant le budget. La mise en service du pôle d’échanges aura lieu le 10 décembre, ensemble avec le premier tronçon du tram au Kirchberg.

Avec un ensemble de quatre cabines, réparties sur deux systèmes indépendants, le funiculaire conçu spécialement pour le Luxembourg transportera, aux heures de pointe, jusqu’à 7.200 personnes par heure. Il sera donc possible de transporter 1.200 personnes en 10 minutes, ce qui correspond à l’ensemble de deux trains à 600 voyageurs. Faisant 11,8 mètres de long et 3,5 mètres de large, chaque cabine pèse environ 17 tonnes. Chacune équipée de 16 sièges rabattables, elles peuvent accueillir un maximum de 168 passagers par cabine.

Le tracé du funiculaire permet aux passagers de remonter, sur une longueur de 200 mètres, un dénivelé de près de 40 mètres. Le temps d’un trajet simple est d’une minute. Au milieu du tracé, les voies sur lesquelles circuleront les cabines, reliées par câbles en acier, se croisent dans un double tunnel.Les horaires d’ouverture du funiculaire seront adaptés à ceux de la circulation des trains.

Il sera accessible à l’ensemble des usagers des transports en commun et de la mobilité douce, et ce sans titre de transport supplémentaire. Les installations pédestres le long des voies du funiculaire ne sont pas destinées aux piétons, mais servent uniquement à des fins d’entretien et d’évacuations éventuelles. Pour accéder à pied au Kirchberg, les piétons peuvent utiliser le sentier pédestre à travers les bois.

Adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite, l’accès aux cabines du funiculaire en fauteuil roulant sera facilité par leurs entrées de plain-pied et un ensemble de 5 ascenseurs et 4 escalators mécaniques. Les passagers souhaitant embarquer avec un landau ou un vélo sont les bienvenus. L’objectif est une desserte de ce nouvel arrêt à raison de six trains par heure et par sens.