Stage à l’enseignement fondamental: des adaptations pour mieux répondre aux contraintes des stagiaires

Article – Publié le

Le 15 mai 2017, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, a présenté les adaptations qui seront apportées au stage d’insertion professionnelle à l’enseignement fondamental dès la rentrée 2017-2018. Les modalités adaptées permettront de mieux répondre aux besoins et aux contraintes des enseignants-stagiaires lors de cette période complexe qui marque le début de leur parcours professionnel.

Dès la première année d’organisation du stage en 2016-2017, l’Institut de formation de l’Éducation nationale (IFEN), qui est en charge de son organisation, a analysé la mise en pratique des formations et recueilli des informations fiables sur les expériences vécues, dans le cadre d’une démarche de qualité.

À l’enseignement fondamental, de nombreux stagiaires ont relevé une surcharge de travail ainsi que leur crainte d’échouer aux épreuves du stage. Les deux leçons hebdomadaires de décharge accordées aux stagiaires sont jugées insuffisantes pour compenser les contraintes résultant de l’organisation du stage. Ces propos ont aussi été confirmés par les conseillers pédagogiques.

En même temps, les avis recueillis montrent que les stagiaires voient l’utilité du stage en termes de développement professionnel en début de carrière. L’accompagnement par le conseiller pédagogique est vécu comme enrichissant.

Le ministère prend au sérieux les doléances des premiers concernés et adapte l’organisation pratique du stage pour mieux répondre aux besoins des stagiaires. Ces adaptations répondent aussi en très grande partie aux revendications formulées par le Syndicat national des enseignants. Elles visent notamment une répartition plus équilibrée du volume de travail du stage, tout en maintenant l’ambition et les objectifs du dispositif de stage. Un bilan complet des expériences sera dressé à l’issue du premier cycle de stage, en 2019-2020.

Les principales adaptations

Répartition des modules de formation sur l’année scolaire

  • Pour alléger le volume des formations à suivre par les enseignants stagiaires de la promotion 2017 pendant les semaines de période scolaire, une partie des formations du stage est offerte entre le 4 et 13 septembre. Cette mesure permettra aux enseignants stagiaires d’être plus disponibles pour leurs élèves pendant les heures de cours.
  • Dans le même ordre d’idées, aucune formation n’aura lieu pendant les deux semaines suivant la rentrée scolaire et les deux dernières semaines de chaque trimestre.
  • Le calendrier des formations sera agencé de façon à réduire à une fois par semaine la présence des enseignants stagiaires à l’IFEN. Les formations auront prioritairement lieu les mardis ou jeudis après-midis.
  • Pour permettre à chaque enseignant stagiaire de suivre les formations qui correspondent à ses besoins, les différentes formations seront offertes à plusieurs reprises durant cinq trimestres.

Plus de formations au choix du stagiaire

  • Le nombre de formations au choix est considérablement augmenté. À partir de 2017-2018, les enseignants stagiaires se verront proposer 45 formations au choix, d’une durée moyenne de 12 heures chacune (15 modules en 2016-2017) : les enseignants stagiaires de première année sélectionnent une formation, ceux de deuxième année en choisissent trois.

Aide individualisée par le formateur

  • Un nouveau format de formation, la formation « hybride », sera proposé aux enseignants stagiaires. Ceux-ci pourront bénéficier, à leur demande, de l’aide individualisée du formateur pour revoir ou approfondir les contenus traités dans les formations.
  • Des productions écrites liant théorie et pratique sont demandées à l’enseignant stagiaire dans le cadre de son évaluation. Pour mieux soutenir le stagiaire dans la préparation de ces productions écrites, celles-ci seront thématisées et en partie préparées lors des formations.
  • À l’enseignant stagiaire qui obtient une note inférieure à 50% dans sa production écrite, l’IFEN proposera un entretien individuel avec le formateur, qui lui permettra de mieux cibler ses lacunes et d’avancer dans son développement professionnel.

Portfolio

  • Le portfolio prend une place importante dans les trois années de stage. Il s’avère que beaucoup d’enseignants stagiaires ont des difficultés à donner du sens à cet instrument dans leur pratique quotidienne. À partir de 2017-2018, l’élaboration du portfolio sera intégrée dans la formation du stagiaire. Pour ne pas faire double emploi, les enseignants stagiaires qui ont déjà constitué un portfolio dans leur formation initiale l’intégreront dans celui à utiliser pendant leur stage.

Le détail des adaptations est repris dans la note téléchargeable ci-après.