Journée mondiale de l'hypertension artérielle

"Au Luxembourg, une personne sur deux ignore qu’elle souffre d’hypertension artérielle!"

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la "Journée mondiale de l'hypertension artérielle" (17 mai 2017), le ministère de la Santé lance une nouvelle campagne afin de sensibiliser le public à la gravité des complications médicales que peut entraîner l’hypertension artérielle. À cet effet, un dépliant en deux langues (FRA-ALL), ainsi qu’une affiche, fournissent des informations ciblées sur la prévention, la détection précoce et le traitement de cette maladie, trop souvent encore ignorée.

Une maladie silencieuse, largement sous-diagnostiquée et sous-traitée

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l'hypertension est la première cause évitable de maladies cardiovasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux dans le monde.

Longtemps silencieuse, l’hypertension artérielle peut endommager des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins et entraîner des complications très graves : infarctus, insuffisance cardiaque, attaques cérébrales.

L’hypertension artérielle se définit par une pression artérielle systolique ≥ 140 mmHg et/ou une pression artérielle diastolique ≥ 90 mmHg, nécessitant une prise de médicaments anti-hypertenseurs.

Au Luxembourg, les maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité

"Au Luxembourg, environ 30% de la population adulte souffre d’hypertension artérielle. Cette proportion est parmi les plus élevées en Europe. En plus, une personne sur deux ignore qu’elle souffre de cette maladie silencieuse!", s’inquiète la ministre de la Santé, Lydia Mutsch.

Entre 1975 et 2015, le nombre d’hypertendus a doublé au Luxembourg.

Au-delà de 60 ans, presque 2/3 de la population résidente est concernée par l’hypertension artérielle.

Une étude du LIH (Luxembourg Institute of Health) sur l’hypertension artérielle et ses facteurs de risques modifiables, ainsi que sur sa distribution géographique au Luxembourg, a révélé que parmi les résidents du Luxembourg âgés de 25 à 65 ans, 31% sont hypertendus. La moitié d’entre eux ignorent leur condition et parmi ceux qui la connaissent, la moitié sont insuffisamment contrôlés et traités.

Il existe également un gradient nord-sud au Luxembourg, montrant une prévalence supérieure chez les personnes vivant dans le sud et l’ouest du pays ; donc, probablement, des facteurs socio-économiques, culturels et démographiques (densité de la population, industrialisation, styles de vie et pollution) y jouent un rôle.

Cette étude a permis d’émettre de nombreuses recommandations en termes de santé publique, notamment à l’égard des professionnels de la santé et envers la population générale.

Comment prévenir l’hypertension artérielle?

"En effet, vu le grand nombre de personnes concernées et les conséquences graves de cette maladie, l’optimisation de la prise en charge des patients hypertendus constitue un enjeu important de santé publique", souligne Lydia Mutsch.

Les changements du mode de vie peuvent avoir des effets positifs sur l’hypertension artérielle. Chez certaines personnes, l’arrêt du tabagisme, la réduction de la consommation du sel, la limitation de la consommation d’alcool, une activité physique régulière et une alimentation équilibrée peuvent réduire notablement la tension artérielle.

Lorsque ces changements ne suffisent pas, un traitement médicamenteux est prescrit. La plupart des patients doivent prendre plusieurs antihypertenseurs pour contrôler leur tension artérielle, et ceci à vie.

Quand consulter un médecin?

  • Lorsque vous découvrez une tension systolique de 200 mm Hg ou plus, et une tension diastolique de 120 mm Hg ou plus. Consultez un médecin immédiatement (Urgence).
  • Lorsque votre tension systolique est régulièrement supérieure à 140 mm Hg et votre tension diastolique supérieure à 90 mm Hg.
  • Lorsque vous avez des maux de tête localisés au niveau de la nuque, le matin au lever.
  • Si vous êtes essoufflé(e) après un léger effort.

Faites le test d’évaluation intégré dans le nouveau dépliant  et consultez ou téléchargez les dépliants et affiches sur le site du ministère de la Santé: www.sante.lu.

Communiqué par le ministère de la Santé