Visite du Centre de recherche en création Universiapolis et de l'Université privée ISIAM (Institut supérieur d'informatique appliqué et de management) à Agadir (Maroc)

Article – Publié le

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, s'est déplacé le 29 février 2012 à Agadir (Maroc) où il a visité le Centre de recherche en création Universiapolis et l’Université privée ISIAM (Institut supérieur d’informatique appliqué et de management). Universiapolis et l’ISIAM sont des partenaires de la coopération luxembourgeoise à travers des projets soutenus par le Centre de recherche public Henri Tudor (CRP-HT).

La coopération entre le gouvernement luxembourgeois et le CRP-HT a démarré en 2009 lors de la signature d’une convention trisannuelle avec l’objectif de mettre en œuvre des activités de transfert technologique entre le Luxembourg et des pays tiers sous forme de formations, études, de conseil ou de projets de coopération. La convention porte sur un montant budgétaire de 345.000 euros maximum par an.

La convention se situe dans le cadre plus large de l’assistance technique que le Luxembourg offre à des pays partenaires dans le triple objectif d’améliorer la capacité d'innovation économique des pays partenaires grâce à des projets de transfert de connaissances ciblés aux besoins de l’économie locale, de renforcer les liens économiques entre le Luxembourg et les pays partenaires en contribuant à l’établissement de réseaux d’acteurs économiques, scientifiques et de l’enseignement, ainsi que de contribuer à mettre en valeur, sur la scène internationale, l’expertise luxembourgeoise dans les secteurs où les acteurs luxembourgeois présentent une valeur ajoutée.

La coopération avec l’ISIAM/Universeapolis vise à accompagner l’université privée dans la création d’un centre de recherche appliquée, à créer de nouvelles opportunités économiques et commerciales en lien avec le tissu industriel marocain (p.ex. huile d’argane, secteur piscicole). Par ailleurs, ouvrir un canal d’échange et établir des réseaux entre acteurs scientifiques et économiques en encourageant des projets de recherche qui lient l’économie luxembourgeoise et marocaine/nord-africaine, avec la perspective de créer des liens vers l’Afrique sub-saharienne, est également un objectif de la coopération.

Lors de sa visite et l’inspection des lieux, le ministre Asselborn s’est montré très satisfait de la mise en œuvre de ce projet de coopération trilatérale et a souligné que le Luxembourg était fier de voir l’épanouissement de ce projet qui offre des perspectives à la population locales aussi bien que régionale, accueillant déjà près de 1.200 étudiants étrangers, ressortissants de 15 pays.