Jean Asselborn aux Conseils "Affaires générales" et "Affaires générales (art. 50 TUE)" de l’UE à Luxembourg (20.06.2017)

Communiqué – Publié le

Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg, Jean Asselborn, participera au Conseil "Affaires générales" de l’Union européenne, qui se tiendra à Luxembourg le 20 juin 2017.


Le Conseil "Affaires générales" préparera la réunion du Conseil européen des 22 et 23 juin 2017 en procédant à un examen du projet de conclusions. Les dirigeants de l'UE se pencheront notamment sur les points suivants: migrations, sécurité et défense, emploi, croissance et compétitivité, relations extérieures.

Les ministres approuveront le programme de dix-huit mois du Conseil couvrant la période du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2019. Ils approuveront également les recommandations par pays et les soumettront au Conseil européen. Enfin, ils procèderont à un échange de vues sur les projets législatifs qu'il convient de faire avancer en 2018.

À l’issue de la session ordinaire du CAG, les ministres se réuniront dans une configuration à 27 au sein du Conseil "Affaires générales (art. 50 TUE)" dédié au retrait britannique de l’UE pour préparer la réunion du Conseil européen (article 50) du 22 juin 2017. Les ministres débattront de l'état d’avancement des négociations liées au Brexit, à l'issue du premier cycle des pourparlers avec le Royaume-Uni qui devrait se tenir avant la session du Conseil.

En marge de la session, les ministres examineront la procédure relative à la décision de transfert des deux agences de l'UE – l'Agence européenne des médicaments (EMA) et l'Autorité bancaire européenne (ABE) – dont le siège est actuellement situé au Royaume-Uni.

La décision relative à leur future implantation devra être prise d'un commun accord par les États membres de l'UE à 27. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, ont proposé une procédure spécifique à cet effet. Celle-ci prévoit un vote des 27 États membres à l'automne, à la suite d'une évaluation des candidatures fondée sur des critères objectifs. Les dirigeants de l'UE à 27 devraient approuver cette procédure en marge de la réunion du Conseil européen (article 50) du 22 juin.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes