Commission européenne - European innovation scoreboard 2017

Article – Publié le

La Commission européenne a publié en juin 2017 une nouvelle édition annuelle de son tableau de bord européen de l'innovation, dont la première version date de 2001: le "European innovation scoreboard" (EIS). Ce tableau de bord permet de mesurer et de comparer la performance relative des pays en matière d'innovation, ainsi que de dresser une analyse des forces et faiblesses des systèmes nationaux de recherche et d'innovation.

Le nouveau cadre de mesure utilisé dans cette édition 2017 du tableau de bord distingue 27 indicateurs répartis en 4 catégories et 10 dimensions:

  • les "outils" rendent compte des principaux moteurs de l’innovation qui sont externes aux entreprises: ressources humaines ; systèmes de recherche attractifs ; environnement attractif à l'innovation.
  • les "investissements" rendent compte de l'investissement en R&D par le secteur public et privé: finance & support ; investissements par les entreprises.
  • les "activités d'innovation" sont liées aux efforts d'innovation auprès des entreprises: innovateurs ; liens ; actifs intellectuels.
  • les "résultats" couvrent les effets des activités des entreprises en matière d’innovation: impact sur l'emploi ; impact sur les ventes.

Sur base de leurs résultats moyens en matière d’innovation, calculés à l'aide d'un indice composite dénommé "Summary innovation index" (SII) pouvant avoir une valeur entre 0 (moins bonne performance) et 1 (meilleure performance), les pays sont ensuite répartis entre quatre groupes de performance: 

  • les champions de l’innovation ou encore "Innovation leaders", dont les résultats en matière d’innovation sont nettement supérieurs à la moyenne de l’UE (performances supérieures d'au moins +20% par rapport à la moyenne UE).
  • les innovateurs forts ou encore "Strong innovators", dont les résultats sont supérieurs à la moyenne de l'UE ou proches de celle-ci (performances entre 90% et 120% de la moyenne UE).
  • les innovateurs modérés ou encore "Moderate innovators", dont les résultats sont inférieurs à la moyenne UE (performances entre 50% et 90% de la moyenne UE).
  • les innovateurs modestes ou encore "Modest innovators", dont les résultats sont nettement inférieurs à la moyenne de l’UE (performances <50% de la moyenne UE).

Le classement UE est mené par la Suède (score moyen de 0,708 sur 1), suivie par le Danemark (0,675) et la Finlande (0,646). Le Luxembourg se classe en 8ème position (0,599) et fait ainsi partie des "innovateurs forts". Les Pays-Bas se classent 4ème (0,639) et l'Allemagne 6ème (0,609) et figurent parmi les "champions de l'innovation". La Belgique se classe 9ème (0,597) et la France 11ème (0,539) et font, comme le Luxembourg, aussi partie de la catégorie des "innovateurs forts".

Source: Commission européenne

Pour les dix dimensions de l'innovation, le Luxembourg affiche les indices suivants:

  • "outils": ressources humaines (0,585); systèmes de recherche attractifs (0,868) ; environnement attractif à l'innovation (0,752).
  • "investissements": finance & support (0,391) ; investissements par les entreprises (0,341).
  • "activités d'innovation": innovateurs (0,683) ; liens (0,222) ; actifs intellectuels (0,819).
  • "résultats": impact sur l'emploi (0,751) ; impact sur les ventes (0,609).

Sur base de cette analyse, la Commission européenne dresse le constat suivant à l'égard du Luxembourg: "Relative strengths of the innovation system are in Attractive research systems, Innovation-friendly environment, and Intellectual assets. Relative weaknesses are in Linkages, Finance and support, and Sales impacts".

Source: Commission européenne