Examen de fin d’études secondaires classiques: le ministre à l’écoute des élèves

Communiqué – Publié le

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, et les membres du Bureau exécutif de la Conférence nationale des élèves du Luxembourg (CNEL) ont récemment tiré le bilan des cinq réunions d’information régionales au sujet de l’adaptation de l’examen de fin d’études secondaires classiques, organisées à l’intention des élèves des classes de 2e.

Le bilan est largement positif puisque les réunions ont servi non seulement à informer les élèves des nouvelles modalités de l’examen, mais ont également permis au ministre d’être à l’écoute des élèves et de répondre à leurs questions.

Avec l’examen de fin d’études réformé, une plus grande importance reviendra aux notes annuelles attribuées dans les différentes branches. C’est pourquoi, dans un premier temps, le ministre donnera aux directeurs des lycées l’instruction de porter une attention accrue aux notes obtenues par les élèves aux devoirs en classe dans le courant de l’année scolaire en procédant régulièrement, sur la base d’échantillons, à des vérifications. En vertu de la réglementation en vigueur, le directeur peut en effet demander "des explications au titulaire lorsqu’il estime que les notes sont exceptionnellement élevées ou particulièrement basses".

Dans un deuxième temps, les responsables du ministère, en collaboration avec les commissions nationales des programmes, s’attacheront à élaborer des grilles de correction plus complètes qui permettront aux élèves de comprendre plus aisément les notes qui leur sont attribuées.

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse