Oeufs contaminés au fipronil: actualisation des données

Communiqué – Publié le

Dans le cadre de la problématique des œufs contaminés au 'fipronil', les autorités luxembourgeoises ont été informées par l’entreprise Caterman qu’elle a reçu de son fournisseur LODEWIJCKX (Belgique) deux lots d’œufs liquides contenant des œufs en provenance d’une exploitation contaminée.

Une partie de ces lots a été renvoyée au fournisseur. L’autre partie a été utilisée pour fabriquer des produits chez Caterman et Carnesa. La dernière production chez Caterman à partir de ces lots a eu lieu le 25/07/2017 et la DLC des produits fabriqués est dépassée, il n’y a donc plus de produits sur le marché.

Chez Carnesa ces œufs liquides ont été utilisés pour faire des préparations de viande hachée et du pâté de viande. La viande hachée encore présente est détruite, les pâtés de viande présents sont bloqués pour l’instant en attente des résultats d’analyses.

En date du 09/08/17 les autorités luxembourgeoises viennent également de recevoir les résultats d’une analyse de routine réalisée sur des œufs prélevés le 11/07/2017 au Supermarché Cactus. Il s’avère que les œufs dotés d’une DLC (date limite de consommation) jusqu’au 27/07/2017 de l’exploitation 2NL4382501 des Pays-Bas contiennent de faibles quantités de 'fipronil' (0,008 mg/kg).

Cactus n’a pas de fournisseurs d’œufs en provenance des Pays-Bas. Dans ce cas précis, il s’avère que son fournisseur habituel a dû s’approvisionner en Hollande de manière ponctuelle et livrer Cactus. Ce fournisseur n’a plus fait d’approvisionnement via les Pays-Bas depuis début juillet.

L’exploitation des Pays-Bas en question n’ayant pas encore été identifiée comme concernée à ce jour, le Luxembourg a averti les autorités compétentes via le système d’alerte rapide de l’Union Européenne (RASFF).

A toute fin utile nous rappelons les obligations des entreprises concernant le système de contrôle:

Chaque entreprise du secteur alimentaire a l’obligation de retracer l’origine et la destination de ses produits.

Lorsqu’une entreprise a connaissance d’une irrégularité sur un produit elle doit en informer immédiatement les autorités compétentes. En fonction des résultats de l’enquête et d’une analyse de risque, les autorités compétentes décident des mesures à prendre sur les produits incriminés.

Dans le cadre des contrôles de routine, les autorités compétentes vérifient si les entreprises respectent la législation et si elles sont à même de fournir les informations requises.

Par ailleurs, les autorités compétentes prélèvent régulièrement des échantillons soit au hasard, soit plus ciblés dans le cadre de programmes nationaux ou européens. Les résultats de ces analyses sont envoyés à l’EFSA (European Food Safety Authority) qui compile les résultats de tous les Etats membres et établit un rapport annuel. Lorsqu’il apparaît qu’il existe un problème pour une substance spécifique des analyses spécifiques sont réalisées pour déterminer l’envergure et l’origine.

Actuellement au Luxembourg les autorités compétentes ont prélevé des échantillons d’œufs liquides afin de détecter ou d’exclure la présence de fipronil. Les résultats de ces analyses sont attendus fin de la semaine prochaine.

Pour plus de renseignements sur le fipronil, veuillez consulter les sites: http://www.securite-alimentaire.public.lu/index.html; www.sante.lu; http://www.ma.public.lu/;

Sites utiles

Lien vers le site du BfR Allemagne

Lien vers le site de l’AFSCA Belgique

La liste des œufs non conformes provenant des Pays-Bas

Communiqué par le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et de la Protection des consommateurs/ ministère de la Santé