Reportage de RTL Télé sur les éducateurs de l’Éducation différenciée: des propos dénués de tout fondement

Communiqué – Publié le

En réaction au reportage "Onzefridden Educateuren" diffusé sur RTL Télé le 28 septembre 2017, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse tient à préciser que les propos y véhiculés sont dénués de tout fondement.

Le reportage fait manifestement l’amalgame entre la réforme de l’éducation différenciée et le manque de personnel remplaçant dans l’enseignement fondamental, alors qu’il n’existe absolument aucun lien entre les deux.

Pas un seul éducateur de l’Éducation différenciée n’a été et ne sera sollicité pour effectuer des remplacements dans l’enseignement régulier.

Contrairement aux propos tenus, les 180 éducateurs de l’éducation différenciée n’ont nullement été intégrés à l’enseignement régulier.

Il est vrai que, dans le cadre de la réforme de l’éducation différenciée, les équipes multi-professionnelles ont été réorganisées en équipes de soutien aux élèves à besoins spécifiques ou particuliers (ESEB) et sont désormais coordonnées par les directions de région. Leurs activités auprès des élèves concernés restent inchangées.

D’ailleurs, pour répondre encore mieux à l’objectif d’inclusion, le ministère recrute actuellement 40 agents supplémentaires qui viendront renforcer les ESEB et consolider le soutien des enfants à besoins spécifiques ou particuliers. Sont également recrutés, sur une période de 4 ans, 150 instituteurs spécialisés dans la prise en charge des élèves à besoins spécifiques ou particuliers (I-ESB) qui assistent les élèves en classe. 59 I-EBS ont été recrutés pour la rentrée 2017-2018.

Ces efforts confirment donc que les affirmations du reportage ne sont absolument pas fondées. (Pour le détail, voir annexes).

Pistes lancées par le ministère pour répondre aux besoins de remplacement à l'enseignement fondamental régulier

Pour rappel, voici les pistes que le ministère a lancées afin de répondre aux besoins de remplacement en cas d’absence d’enseignants (congé de maladie, congé de maternité…) à l’école fondamentale:

  • les éducateurs employés à tâche partielle auprès des maisons-relais pourront, s’ils le souhaitent, augmenter leur tâche en intervenant comme remplaçant dans les écoles, tout en continuant à travailler dans les maisons-relais;
  • les enseignants retraités ont été contactés pour mettre leur expérience professionnelle au service des élèves, s’ils en manifestent l’intérêt;
  • les titulaires peuvent prester des heures supplémentaires, sur base volontaire.

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse