Françoise Hetto-Gaasch dresse un état des lieux du secteur du tourisme luxembourgeois

Article – Publié le

Le 18 novembre 2010, la ministre des Classes moyennes et du Tourisme, Françoise Hetto-Gaasch, a présenté une analyse de la saison touristique 2010.

Accompagnée de responsables de son ministère et de l’Office national du Tourisme, la ministre avait rencontré les acteurs touristiques locaux des différentes régions afin de faire le point sur l’ensemble de la saison touristique 2010.

Un état des lieux du secteur du tourisme

Suite à la saison 2009 qui a été fortement marquée par la crise économique et financière, les répercussions se font toujours sentir cette année. "D’une manière générale, on peut dire que le secteur du tourisme s’est redressé pendant l’année 2010. La situation s’est stabilisée, mais à un niveau très bas. Au moins la tendance négative a pu être arrêtée", a commenté la ministre.

  • La moyenne nationale des nuitées dans l’hôtellerie a légèrement augmenté de 1% par rapport à 2009. L’année dernière était néanmoins marquée par une baisse historique de 8%, ce qui fait que même avec la légère augmentation de cette année les chiffres des nuitées de 2008 n’ont pas encore pu être atteints.
  • Le tourisme d’affaires et de congrès a réussi à faire un résultat positif en 2010 après deux années très difficiles. Ce secteur très important (44% des nuitées au niveau national et plus de 60% dans la capitale) a réussi à se remettre et se trouve sur une bonne voie.
  • Le secteur du camping a stagné au niveau des nuitées.
  • Les auberges de jeunesse ont subi une diminution des nuitées au niveau national de -4,4%.

Les résultats luxembourgeois se situent dans la moyenne européenne. Quant à l’origine des touristes, une augmentation des visiteurs allemands et britanniques a pu été enregistrée. Le nombre de touristes belges et néerlandais a baissé par rapport à 2009.

Un regard tourné vers le futur

Après avoir procédé a l’analyse de la saison touristique 2010, la ministre des Classes moyennes et du Tourisme a énoncé des recommandations stratégiques pour les années à venir. "Le Luxembourg doit prendre des mesures pour stimuler le tourisme d’affaires et de congrès", a expliqué la ministre. Le Grand-Duché devrait prendre des mesures supplémentaires pour mieux se positionner en tant que destination de congrès.

Étant donné que les principaux motifs, qui ont poussé les touristes à visiter le Luxembourg, sont le calme, la détente, les randonnées et les visites, la ministre a souligné l’importance d’achever le réseau des pistes cyclables et de commercialiser davantage de packages attractifs.

Un autre facteur important en 2010 a été l’ouverture du Luxembourg à de nouveaux marchés et publics cibles. 20% des hôteliers ont remarqué une augmentation des arrivées de visiteurs originaires des pays BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine). "Dans ce contexte, il est essentiel que le Grand-Duché soit prêt à s’adapter à une autre catégorie de visiteurs ayant d’autres préférences", a commenté la ministre.

Finalement, la ministre a rappelé que l’Europe devrait faire des efforts pour garder sa position de première destination touristique au monde. Françoise Hetto-Gaasch a apprécié les efforts de la Commission européenne dans la mise en œuvre d’une série d’actions destinées à renforcer le tourisme européen et sa compétitivité.