Visite de travail de Jean Asselborn à Skopje, le 4 octobre 2017

Communiqué – Publié le

Sur invitation du ministre des Affaires étrangères de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine, Nikola Dimitrov, le ministre des Affaires étrangères et européennes, de l’Immigration et de l’Asile, Jean Asselborn, s’est rendu en visite de travail à Skopje le 4 octobre 2017.

Au cours de son déplacement, le ministre Asselborn a été reçu par le Président de la Republique, Gjorge Ivanov, avant de rencontrer son homologue macédonien, Nikola Dimitrov et d’avoir des échanges de vues avec le Premier ministre, Zoran Zaev, et le Président du Parlement, Talat Xhaferi.

Les discussions du ministre Asselborn avec les autorités macédoniennes avaient tout d’abord vocation à faire le point sur les relations bilatérales, au demeurant excellentes, comme en témoigne notamment l’existence de plusieurs traités bilatéraux dans des domaines aussi divers que la sécurité sociale, la protection mutuelle des investissements ou encore la non-double imposition, ainsi que le soutien que le Grand-Duché apporte au pays par des programmes d’assistance technique visant notamment le rapprochement du pays de l’acquis communautaire. Dans ce contexte, les ministres ont abordé des pistes permettant de développer le potentiel des relations économiques, avant de se pencher sur la situation politique interne.

Faisant le point sur les derniers développements en matière de migration, le ministre Asselborn a notamment salué la contribution macédonienne à la gestion des flux migratoires sur la route dite des Balkans, ainsi que les résultats obtenus par les autorités dans la réduction du nombre de demandes de protection internationale déposées au Grand-Duché par ses ressortissants.

Au cours des entretiens, le ministre Asselborn a souligné l’importance de l’intégration de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine, comme de tous les pays des Balkans occidentaux, au sein de l’UE afin de garantir paix et stabilité dans la région et de rendre les progrès réalisés irréversibles. Se félicitant de la volonté affichée du nouveau gouvernement d’accélérer le processus de rapprochement à l’UE, il a mis en exergue l’importance de la réforme de la branche judiciaire, de l’indépendance des médias et de respect de l’Etat de droit, tout comme la cohésion du pays, au-delà des clivages politiques et ethniques. Le ministre Asselborn a apporté son soutien aux efforts du gouvernement macédonien visant à réunir les conditions pour permettre un lancement des négociations d’adhésion à l’UE au courant de l’année prochaine.

Les entretiens ont enfin permis un tour d’horizon approfondi sur le processus d’intégration régionale et les relations bilatérales avec les pays de la région. 

Communiqué par le ministères des Affaires étrangères et européennes