Romain Schneider à la Semaine africaine de la microfinance à Addis-Abeba

Communiqué – Publié le

Le 10 octobre 2017, le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, Romain Schneider, s’est rendu à Addis-Abeba, en Éthiopie, pour participer à la Semaine africaine de la microfinance (SAM).

Le thème de cette troisième édition de la SAM était "Accompagner les petites et moyennes entreprises – une nouvelle ère pour la finance inclusive".

Au Nord comme au Sud, le segment des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE/PME) représente l’un des principaux moteurs de croissance économique et de développement de l’emploi. L'objectif de la conférence consiste donc à explorer les différents services financiers disponibles et envisageables pour accompagner les entreprises issues de secteurs différents dans leur transition du stade de micro- à moyenne entreprise.

La SAM, qui se tient du 9 au 13 octobre, est organisée conjointement par ADA, l’ONG luxembourgeoise spécialisée dans la finance inclusive, et les réseaux africains de la microfinance. L’événement est soutenu par les gouvernements luxembourgeois et éthiopien.

S.A.R la Grande-Duchesse Maria Teresa a prononcé un message vidéo lors de la cérémonie d’ouverture, suivi par le discours de bienvenue du ministre d’État de l’Industrie éthiopien, Mebrahtu Meles, qui est également responsable pour le secteur de la microfinance.

Le ministre Romain Schneider a prononcé un discours lors de la cérémonie d’ouverture de la SAM devant plus de 500 participants, soulignant notamment l’importance de la finance inclusive pour le développement de l’Afrique, surtout pour les jeunes entrepreneurs et les TPE/PME, créatrices d’emploi.

Romain Schneider a aussi évoqué le savoir-faire de la place financière du Luxembourg dans le domaine de la finance inclusive, et a souligné que le gouvernement luxembourgeois soutient ce secteur depuis plus de 20 ans. Le Luxembourg abrite en effet les sièges respectifs de la Plateforme européenne de la Microfinance, du Microinsurance Network, du Inclusive Finance Network ainsi que du Luxembourg Microfinance Development Fund.

Le Luxembourg est devenu un centre d'excellence pour la finance inclusive. Aujourd’hui, environ un tiers des véhicules d’investissement en microfinance sont domiciliés au Luxembourg, représentant plus de 50% des actifs sous gestion du secteur. Le ministre Schneider a remarqué que: "Ces fonds sont principalement investis dans des pays en développement et représentent donc une quantité considérable d’investissements directs étrangers pour les pays du Sud. Je crois que c’est un bon exemple de l’effet de levier que les fonds privés peuvent avoir pour promouvoir le développement durable."
 
En marge de la SAM, le ministre Schneider a eu une entrevue bilatérale avec le ministre d’État Mebrahtu Meles, afin de faire le point sur la coopération bilatérale entre le Luxembourg et l’Éthiopie. Le ministre Schneider a également profité de sa présence à Addis-Abeba pour visiter le siège de l’Union africaine, où il a été reçu par le vice-président, Kwesi Quartey.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes / Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire