Entrevue d’Étienne Schneider avec le Commissaire européen Dimítris Avramópoulos

Communiqué – Publié le

En date du 13 octobre 2017, le Vice-Premier ministre, ministre de la Sécurité intérieure, Étienne Schneider a reçu le Commissaire européen chargé de la Migration, des Affaires intérieures et de la Citoyenneté, Dimítris Avramópoulos dans le cadre d’une visite de travail à Luxembourg.

L’échange de vues a porté essentiellement sur la lutte contre le terrorisme. De manière générale, le ministre Schneider a souligné l’importance d’une concertation et d’un échange d’informations renforcés dans ce domaine, tant au niveau national qu’au niveau européen. Par ailleurs, il a félicité la Commission européenne du véritable  succès du EU Internet Forum et de l’implication croissante des entreprises privées dans la lutte contre la propagande en ligne et l’utilisation de l’Internet à des fins terrorisme, en soulignant la participation active du Luxembourg aux discussions du Forum.

En ce qui concerne la radicalisation, le ministre de la Sécurité intérieure a soulevé que pour le Luxembourg, le volet prévention a toujours été considéré comme primordial et a remercié le Commissaire pour l’aide et l’expertise apportées aux Etats membres. Le Commissaire s’est félicité des efforts luxembourgeois dans ce domaine, comme par exemple la mise en place d’une "hotline radicalisation" au sein de la Police grand-ducale depuis octobre 2016, ainsi qu’une deuxième assistance téléphonique, installée auprès du ministère de la Famille, de l'Intégration et à la Grande Région depuis juillet 2017, avec une vocation tournée vers le conseil aux personnes confrontées à la problématique de la radicalisation.  Aussi, le Commissaire a-t-il salué les campagnes d’information et de sensibilisation luxembourgeoises à la problématique de la radicalisation ainsi que la volonté de multiplier à terme ce genre d’initiatives en y associant les acteurs pertinents de la société civile.

Les discussions ont également porté sur la coopération policière et les propositions qui seront présentées par la Commission pour encadrer la réintroduction temporaire des contrôles aux frontières intérieures, dans des circonstances exceptionnelles et pour faire face à une situation portant une atteinte grave à l’ordre public ou à la sécurité intérieure. Étienne Schneider a souligné dans ce contexte que le Luxembourg soutiendra un mécanisme de réintroduction qui soit flexible, efficace et sans répercussions sur la mobilité des citoyens, en précisant que la proportionnalité des mesures doit impérativement être garantie et que la réintroduction des contrôles devrait constituer la solution ultime.

Finalement, en ce qui concerne la mise en œuvre de la directive relative à l'utilisation des données des dossiers passagers (PNR) – un instrument qui, d’après la Commission, constitue un outil clé dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité grave –  le Commissaire s’est félicité du dépôt du projet de loi luxembourgeois y relatif en juin 2017. Par ailleurs, le ministre Schneider a rapporté que les travaux préparatifs avancent à un rythme soutenu et a réitéré que le Luxembourg œuvrera pour assurer une transposition ainsi qu’une mise en place complète de l’unité d’information passagers au sein de la Police grand-ducale avant le délai de transposition fixé au 25 mai 2018.

Communiqué par le ministère de la Sécurité intérieure