Lac de la Haute-Sûre: Interdiction de toute activité nautique

Communiqué – Publié le

Les mesures effectuées sur le terrain ainsi que les analyses de l’eau réalisées au lac de la Haute-Sûre, à "Rommwiss", Liefrange, "Burfelt", "Fuussefeld", Insenborn et Lultzhausen, y ont révélé la présence de cyanobactéries toxiques en densités importantes et la présence de toxines pouvant causer des troubles de santé chez l’homme et les animaux. Une interdiction de toute activité nautique est de ce fait prononcée avec effet immédiat pour l’ensemble du lac de la Haute-Sûre.

Dans le cadre de la surveillance régulière de la qualité des eaux de baignade une prolifération de cyanobactéries, appelées "algues bleues" dans le langage courant, avait déjà été constatée mi-août dans le lac de la Haute-Sûre à hauteur de la plage "Rommwiss". La surveillance du lac de la Haute-Sûre a été poursuivie et les dernières analyses ont montré que la prolifération des cyanobactéries s’y est étendue.

Recommandations pour le lac de la Haute-Sûre

Les recommandations formulées par l’Administration de la gestion de l’eau en concertation avec la Direction de la santé pour la plage "Rommwiss" en date du 18 août 2017 doivent dès à présent être appliquées pour l’ensemble du lac de la Haute-Sûre. Le public est ainsi appelé à:

  • d’éviter tout contact direct avec l’eau du lac de la Haute-Sûre (p. ex. plongée, sports aquatiques, pêche);
  • ne pas laisser les chiens et autres animaux domestiques boire l’eau du lac;
  • ne pas consommer les poissons pêchés.

Si vous éprouvez des problèmes de santé après la baignade, veuillez vous adresser à votre médecin traitant en mentionnant le contact éventuel avec des cyanobactéries toxiques.

Consommation d’eau potable du Sebes sans risque

Conformément au communiqué du 18 août 2017, les autorités réaffirment le fait qu’il n’existe aucun risque pour l’eau potable issue du lac de la Haute-Sûre étant donné que le prélèvement de l’eau brute se fait en profondeur (25m) où la concentration de cyanobactéries est très faible et que les traitements de potabilisation permettent une élimination efficace des toxines des cyanobactéries éventuellement contenues dans l’eau brute.

Communiqué par l'Administration de la gestion de l'eau