Jean-Marie Halsdorf et le comité politique Nordstad présentent l'état d'avancement et les perspectives du projet intercommunal

Article – Publié le

Le ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire, Jean-Marie Halsdorf, et le bourgmestre de la Ville d’Ettelbruck, Jean-Paul Schaaf, co-présidents du comité de pilotage de la Nordstad, ont présenté, en présence des membres de ce comité, l’état d’avancement des travaux en cours ainsi que les perspectives de développement de la Nordstad regroupant les six communes de Bettendorf, Colmar-Berg, Diekirch, Erpeldange, Ettelbruck, et Schieren.

Coprésidence Nordstad

La coprésidence, attribuée à tour de rôle à un des représentants des communes conformément à la convention pour un développement intercommunal coordonné et intégratif des communes de la Nordstad signée le 26 avril 2006, de Jean-Paul Schaaf a été reprise par le bourgmestre de la commune de Schieren, Jos Lutgen pour l’année à venir.

Travaux en cours et perspectives

Historique succinct

La convention Nordstad a été signée en 2006 pour une durée de cinq ans et en 2006 et 2007, le Masterplan Nordstad a été élaboré par le biais de la "Strategiekonferenz Nordstad" par tous les acteurs concernés, à savoir les autorités politiques des six communes, les administrations et ministères concernés ainsi que les forces vives et la population de la Nordstad.

En parallèle, un plan directeur pour la requalification urbaine de l’axe Ettelbruck - Erpeldange - Diekirch a été élaboré par le biais d’une consultation rémunérée.

Le 22 mai 2008, le six communes ont plébiscité par un vote quasi unanime la "Déclaration Nordstad - Principes de développement".

Cette déclaration qualifie le Masterplan Nordstad comme document de base servant d’outil de référence dans le contexte des discussions en vue de la réalisation de la future entité Nordstad qui contient les bases, les visions, les lignes directrices de la stratégie de développement, et définit les projets communs à réaliser. Ainsi, une assise politique solide pour entamer des projets concrets avait été posée.

Suite à ce vote, le Masterplan Nordstad a été officiellement remis au Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg en date du 20 octobre 2008, qui a qualifié ce projet comme un projet d’envergure et d’intérêt national.

À partir de ce moment également, les partenaires éventuels, la Banque européenne d’investissement (BEI) notamment, avaient dans le comité politique Nordstad un interlocuteur ainsi qu’un projet stratégique plébiscité de manière forte par les conseils communaux.

Le "chantier" a été beaucoup plus rapide que prévu. Avec la convention et le Masterplan en tant que cahier des charges, un ensemble de projets, dont certains sont très techniques, ont été entamés. Il s’agit d’un ensemble de projets qui peuvent être encore financés dans le cadre de la convention Nordstad.

Projets

  • "ZAN" - Zentrale Achse Nordstad

Le projet initial est précisé et techniquement élaboré par l’équipe interdisciplinaire retenue, à savoir les bureaux Bauer - architecte (Luxembourg), Meurer - urbaniste (Allemagne), Haase - paysagiste (Allemagne) et Runge - ingénieur spécialisé en mobilité (Allemagne). Le team "ZAN" travaille en étroite collaboration avec les bureaux qui élaborent les plans d’aménagement généraux des trois communes concernées.

Le Masterplan Nordstad a préconisé trois pôles à développer en priorité, à savoir les sites sur l’axe central qui se connectent à Ettelbruck, Erpeldange et Diekirch. Il est important de renforcer avec ces trois projets initiaux les centres existants avant de compléter, sur l’axe et ailleurs dans la Nordstad, les pôles commerciaux déjà existants.

Parmi ces projets, une étude concernant la requalification du quartier de la gare d’Ettelbruck est en cours. Les ministères des Travaux publics, des Transports ainsi que l’Administration des ponts et chaussées et la Société nationale des chemins de fers luxembourgeois (CFL), en collaboration avec le comité politique Nordstad et l’équipe interdisciplinaire "ZAN", ont élaboré un projet concernant les infrastructures routières et ferroviaires. Ce projet sera présenté ultérieurement à la presse.

Une requalification urbaine de ce site, surtout en ce qui concerne des développements futurs sur le site "Verband" permettent d’augmenter considérablement l’attractivité de ce quartier.

À Diekirch, une consultation rémunérée concernant la requalification du quartier autour de la "Aal Seerei" vise la création d’un nouveau quartier qui regroupe activités, services et habitat. Une collaboration étroite entre la commune en tant que propriétaire d’une partie des fonds et les différents propriétaires privés est en cours. À la fin du processus, un avant-projet urbain sera soumis au conseil communal et présenté au public.

Le site LADUNO à Erpeldange a également fait l’objet d’une consultation rémunérée organisée par le propriétaire. À cet endroit stratégique est projeté un nouveau pôle d’activités et de services avec une prédominance loisirs, tourisme et bureaux. Des logements adaptés à ce site sont également prévus.

Il importe de préciser que la mise en concurrence d’équipes interdisciplinaires par le biais d’une consultation rémunérée génère des projets d’une qualité élevée.

En face du château d’Erpeldange, la commune a élaboré avec leur équipe interdisciplinaire, qui élabore le PAG, le projet d’un quartier résidentiel mixte qui propose des logements de différents types, commerces et services de proximité.

  • Le plan d’aménagement général intercommunal

La loi de 2004 concernant l’aménagement communal et le développement urbain a introduit dans ce domaine la perspective stratégique du développement urbain. Les six communes de la Nordstad vont beaucoup plus loin, en développant à partir d’une stratégie intercommunale des concepts locaux qui renforcent, pour chaque commune, son identité propre et l’attractivité tant pour les résidents que pour la population active. L’attrait d’une future Nordstad polycentrique est tributaire du fait que chaque quartier, chaque village et chaque ville ont leurs identités propres et des caractéristiques individuelles.

Tout en favorisant des communes qui ont des caractéristiques propres, l’harmonisation des documents et outils techniques est visée en vue d’une future gérance technique du plan d’aménagement général intercommunal. En 2008 et 2009, les bureaux qui élaborent les plans d’aménagement généraux (PAG) des six communes ont collaboré en vue de cet objectif.

Le comité politique veut se doter d’outils d’analyse modernes afin d’assurer un monitoring en ce qui concerne les données structurelles de l’actuelle et de la future Nordstad.

Deux éléments sont ainsi en cours d’élaboration:

  1. une base de données intercommunale est actuellement conçue par le département GEODE du CEPS/Instead (Centre d'études de populations, de pauvreté et de politiques socio-économiques).
  2. connecté à cette base de données structurelle, un deuxième instrument d’analyse et de suivi concerne les finances communales. Ce module est élaboré par ATOZ.

Ces deux entreprises spécialisées créeront un instrument unique au Grand-Duché, qui permettra de mesurer l’impact de chaque nouveau projet de développement urbain sur le développement socio-économique de la Nordstad.

En outre, cet instrument permettra d’évaluer, d’un point de vue financier, l’impact des synergies visées en ce qui concerne les collaborations plus étroites des six administrations communales dans différents domaines. Ces analyses seront effectuées en vue de la création, le cas échéant, d’une communauté urbaine Nordstad.

Le team "ZAN" a comme mission d’assurer que les projets en cours sont conformes au projet initial de l’axe central. Les auteurs des différents projets mentionnés en amont ne sont pas obligés de réaliser le "projet ZAN" de manière fidèle à 100%, mais sont tenus d’interpréter le "projet ZAN" afin de créer des lieux à identité forte au sein d’un ensemble cohérent.

  • "Concept eau"

Dans le cadre de la législation concernant la protection et gestion des eaux, le bureau TR-Engineering a comme mission d’élaborer un concept qui permet de réaliser tous les projets qui composeront la future Nordstad en tenant compte des exigences requises en la matière. Une partie de ce concept sont des directives et suggestions en vue d’un urbanisme et d’une architecture écologique et durable. Cet aspect n’est pas une contrainte, mais une chance de réaliser des nouveaux quartiers à forte composante naturelle. En conséquence, ces quartiers proposeront une qualité de vie élevée à la future population active et résidente répondant ainsi aux objectifs du Masterplan Nordstad qui vise une Nordstad intégrée dans la nature et le paysage.

  • "Concept de mobilité"

Le projet "Neue Mobilität dans la Nordstad" préconisé par le Masterplan est un des projets pilotes à réaliser avec une priorité absolue non seulement par rapport au moyen et long terme. La qualité de vie et la performance de la Nordstad actuelle peuvent être améliorées de manière considérable par le biais de mesures à court terme concernant la mobilité.

Une approche moderne est de fait requise pour améliorer les différents modes de transport et les regrouper en un système cohérent. En particulier, le piéton et le cycliste pourront être favorisés vu la topographie de la vallée. Un système cohérent qui organise de manière performante la complémentarité des différents modes de transport est requis par rapport au caractère polycentrique de la Nordstad.

Les ministères du Transport, des Travaux publics et de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire ont élaboré ensemble avec le comité politique un cahier des charges exhaustif basé sur les objectifs du Masterplan en ce qui concerne un concept de mobilité moderne et efficace pour la Nordstad et la région concernée.

  • Infrastructures

Un nouveau passage à niveau sécurisé à deux voies est prévu sur le site Walebroch. Ce projet, élaboré par les ministères des Transports et des Travaux publics en collaboration avec les autorités communales d’Erpeldange permettra d’augmenter considérablement le confort et la sécurité des usagers. En outre, un développement à moyen terme du site Walebroch sera possible.

  • "Quality management"

Le Masterplan vise une qualité élevée en ce qui concerne tous les projets urbains. En parallèle avec le but d’utiliser le sol de manière parcimonieuse, l’objectif qualitatif requiert un haut engagement des urbanistes, architectes et ingénieurs des projets privés et publics.

La procédure usuelle qui prévoit d’aviser de manière réactive les projets en cours de procédure n’est pas adaptée. Le comité politique a décidé d’instaurer un groupe d’experts à l’exemple du "Gestaltungsbeirat" dans les villes allemandes.

Ce groupe d’experts interdisciplinaire aura comme mission d’analyser et d’optimiser les projets qui lui sont soumis en amont des procédures. Ceci permet aux auteurs des projets de dialoguer sur base d’esquisses, ce qui est beaucoup plus rationnel que la modification d’un projet précis en cours de procédure.

Cette approche permet d’élaborer des projets, surtout dans le domaine de l’habitat, qui offrent des logements adaptés aux différents types de ménages tout en offrant également, par le biais d’un domaine public soigné, un cadre de vie attractif.

Parmi les missions du groupe d’experts figure une consultance à l’adresse des développeurs et leurs bureaux en ce qui concerne les idées directrices du Masterplan.

  • "Project-management"

Le comité politique a décidé d’envisager la création d’un poste à durée indéterminée pour une personne qualifiée en urbanisme et en aménagement du territoire. Les démarches requises sont en cours. L’ampleur de la tâche requiert en effet une personne qualifiée qui préfigure une structure intercommunale plus performante prévue à l’avenir.

Conclusions

Les structures actuelles, l’engagement des bourgmestres et échevins ainsi que les ressources humaines disponibles ne suffisent plus afin d’appréhender et d’accompagner la dynamique solide et efficiente du projet.

En considérant que l’ensemble des projets décrits en amont ne représente, d’une part, qu’une partie des projets préconisés par le Masterplan et, d’autre part, qu’il s’agit d’une première phase conceptuelle avant les concrétisations respectives qui requièrent davantage de ressources, il importe de rappeler un des points de la Déclaration Nordstad votée le 22 mai 2008:

Pour le projet Nordstad des structures de finance et d’organisation innovatrices seront créées.

La création d’une communauté urbaine, d’une communauté de communes, d’un syndicat à vocations multiples ou toute autre forme de collaboration entre communes en tant que structure intercommunale fonctionnelle, efficace et pérenne constitue le fondement nécessaire à la réalisation de la Nordstad.

Les communes ont un préjugé favorable pour la création d’une communauté urbaine Nordstad.

Des structures d’organisation et de financement innovatrices seront créées de manière à réunir le savoir-faire privé et public.

Le regroupement des compétences en matière d’économie immobilière créera le savoir-faire et les bases pour le développement durable de l’urbanisation.

Les communes entreprennent, en coordination avec le gouvernement, les démarches requises en vue d’une collaboration avec la Banque européenne d’investissement destinée à assurer un cofinancement européen des projets de développement urbain mentionnés dans le Masterplan et des structures requises.

En conséquence, la création de la communauté urbaine Nordstad ainsi que la création d’un fonds de développement urbain et d’une société de développement connexe constituent les prochains objectifs politiques.