François Bausch présente le déroulement du processus participatif de refonte du programme directeur d’aménagement du territoire

Communiqué – Publié le

Lors d’une conférence de presse en date du 24 octobre 2017, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, a présenté l’avancement des travaux de refonte du Programme directeur d’aménagement du territoire (PDAT) prévue dans l’accord de coalition du gouvernement.

Dernières évolutions du développement spatial du pays

Tout d’abord, le ministre a présenté les dernières évolutions du développement spatial du pays. Il est constaté que les communes les moins peuplées au Luxembourg connaissent la plus grande production de logements, mais ces communes présentent malheureusement une mauvaise accessibilité, peu d’offre de services et une mixité fonctionnelle faible. Aussi le nombre d’emplois a presque doublé dans les communes rurales en 15 ans tandis que l’évolution dans la Nordstad n’était que de 14% d’augmentation. 1 emploi sur 2 se situe dans l’agglomération de la capitale alors que la population ne représente que ¼ de la population totale du Grand-Duché. "Une situation insoutenable", a précisé François Bausch. "Nous devons impérativement remettre en question notre façon de nous développer et recadrer notre approche afin de mettre l’intérêt général en avant".

Vers une nouvelle vision spatiale

Les chiffres démontrent que l’aménagement du territoire a besoin d’une nouvelle vision spatiale contraignante afin de mettre le développement du pays sur la bonne voie.

Ces travaux ont débuté en janvier 2016 par la constitution du groupe de travail interministériel chargé de l’élaboration du PDAT. Ils se sont poursuivis en novembre 2016 avec la tenue d’un débat impliquant les forces vives de la nation et les acteurs politiques, sous le titre "Wéi e qualitative Wuesstem fir eist Land ? – Landesplanung fir eng nohalteg Zukunft".

Le gouvernement souhaite en effet inscrire les travaux de refonte du PDAT, qui se situent dans la discussion plus fondamentale sur le modèle adéquat de croissance, dans un large processus participatif associant la société civile et les travailleurs frontaliers.

La méthodologie de travail retenue est celle du "changement collaboratif, inclusif et décentralisé". Les prémisses qui devront servir à guider la participation citoyenne ont été élaborées au cours des travaux du groupe interministériel courant 2017. Parmi ces prémisses, on compte notamment une Charte nationale de l’aménagement du territoire. De même, les thèmes communs et les parties prenantes et initiatives spécifiques par région, qui serviront à structurer les débats, ont été identifiés.

Quatre ateliers régionaux avec 200 participants

Quatre ateliers régionaux seront organisés en 2018 à travers le pays impliquant au total près de 200 participants. Actuellement une nouvelle approche de communication autour du processus participatif est en cours de préparation. Elle aboutira le 8 janvier 2018 au lancement d’une campagne de mobilisation des citoyens intéressés à s’inscrire à la participation citoyenne. Les ateliers régionaux s’étaleront de février à juillet 2018. Le produit final du processus sera l’élaboration d’un plan d’actions citoyen, servant de base pour la réécriture du PDAT et la nouvelle vision territoriale du Luxembourg.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures