Fermeture de l’aile 3000 du Lycée Michel Lucius à Luxembourg

Communiqué – Publié le

Suite aux conclusions d’un rapport, élaboré par un bureau d’études, concernant la protection incendie du bâtiment "aile 3000" du Lycée Michel Lucius, le ministre du Développement durable et des Infrastructures, François Bausch, le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch, et le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Dan Kersch, ont  pris la décision de procéder à la fermeture immédiate de l'aile 3000 pour toute activité scolaire et périscolaire.

En effet, les derniers sondages et analyses font apparaître que la sécurité de la communauté scolaire n’est plus garantie en cas d’incendie dans le bâtiment "aile 3000" du Lycée Michel Lucius. La résistance au feu du bâtiment s’est avérée moindre que supposé, notamment au niveau de la composition du type de plancher (Stahltrapezblech + Gussasphalt). En sus, le mauvais état de l’installation électrique dans les faux plafonds constitue un risque d’incendie important.

Après concertation, les trois ministres ont informé cet après-midi par courrier la direction du lycée de cette mesure définitive en soulignant que la sécurité de tous les élèves et du personnel prime sur toute autre considération. Des quatre ailes que comporte le bâtiment du lycée, l’aile 3000 est la seule à être concernée par la fermeture.

La direction du Lycée Michel Lucius vient d’informer le personnel ainsi que les élèves et leurs parents des conséquences organisationnelles de la fermeture de l’aile en question.

Dans l’immédiat, c'est-à-dire pendant les trois jours qui précèdent le congé de la Toussaint, les classes de 4e et de 3e de l’enseignement secondaire général (anciennement: enseignement secondaire technique) et de l’enseignement international chômeront le matin, tandis que les classes de 2e et de 1re chômeront l’après-midi, excepté pour les devoirs en classe. Cette réorganisation interne permettra d’assurer la continuité de la majorité des cours aux classes concernées.

Après le congé de la Toussaint, des locaux de rechange seront temporairement disponibles dans une autre aile du Lycée Michel Lucius et dans l’ancien bâtiment de l’École française au Limpertsberg.

L’Administration des bâtiments publics examinera les possibilités pour trouver des solutions à moyen terme qui donneront entièrement satisfaction aux attentes du lycée.

En attendant le déménagement du Lycée Michel Lucius dans ses nouveaux locaux au Kirchberg, prévu pour 2025, les ministres ne ménageront pas les moyens pour assurer que le lycée puisse fonctionner en toute sécurité et sans perturbations dans les années à venir.

Communiqué par le ministère du Développement durable et des Infrastructures/ le ministère de l'Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse / le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative