Situation saine des finances publiques au troisième trimestre 2017

Communiqué – Publié le

Pierre Gramegna, ministre des Finances, a présenté le vendredi 27 octobre 2017 à la Commission des finances et du budget et à la Commission du contrôle de l’exécution budgétaire la situation budgétaire de l’État pour les trois premiers trimestres de l’année 2017.

La situation fin septembre 2017 s’inscrit dans la continuité de l’exécution budgétaire observée au cours des deux premiers trimestres. Les recettes ainsi que les dépenses sont très proches des prévisions du budget voté pour 2017.

Selon la norme européenne SEC 2010, les recettes de l’Administration centrale se situent à 12.572 millions d’euros, contre 12.580 millions d’euros au niveau des dépenses. Les recettes ont connu une croissance plus significative que les dépenses, à savoir de +6,2% contre +5,7%. Cette évolution traduit un effet de ciseaux positif, signe d’une politique budgétaire responsable. Partant, le solde de l’Administration centrale a connu une amélioration de +56 millions d’euros par rapport à la même période de 2016 et s’élève désormais à -8,5 millions d’euros, soit proche de l’équilibre.

Les recettes des administrations fiscales s’établissent à la fin du troisième trimestre à 76,1% du budget voté pour 2017. Malgré l’entrée en vigueur de la réforme fiscale du 1er janvier 2017, les impôts directs s’établissent à un niveau supérieur à celui constaté à la même période de l’année précédente. Cette évolution favorable traduit notamment la bonne conjoncture économique du Luxembourg. Dans ce contexte, il convient de rappeler que les recettes de la TVA électronique ne représentent plus que 72 millions d'euros, contre près d’un milliard en 2014.

Au niveau des dépenses, on constate la poursuite des tendances des années précédentes, à savoir des frais de fonctionnement sous contrôle (-0,7% par rapport à la même période 2016) et une politique d’investissement ambitieuse. Les investissements directs ont ainsi augmenté de 106,9 millions d’euros, soit de 9,1% en comparaison avec la même période en 2016.

La présentation des chiffres selon la loi sur la comptabilité de l’État fait apparaître un solde de -606 millions d’euros, soit une amélioration de +245 millions d’euros par rapport à la même période de l’année 2016. Afin d’assurer la comparabilité des chiffres, ce montant ne tient pas compte des recettes d’emprunts ainsi que des dotations pour l’amortissement et les intérêts du fonds de la dette publique. En intégrant ces montants, le solde au terme du troisième trimestre 2017 s’établit à +1.023,2 millions d’euros.

Pierre Gramegna, ministre des Finances, commente:"La situation des comptes au troisième trimestre de l’année 2017 témoigne d’une politique budgétaire sérieuse et de la bonne évolution de l’économie luxembourgeoise au cours de l’année 2017. Le solde de l’Administration centrale selon la norme européenne SEC 2010 s’est amélioré de 56 millions par rapport à la même période 2016 et se situe désormais proche de l’équilibre. Il s'agit du meilleur résultat constaté depuis 5 ans. Pour autant, l’année n’est pas encore close et nous devons continuer à exécuter le budget de manière rigoureuse et prudente."

Communiqué par le ministère des Finances