L’Unité de sécurité du Centre socio-éducatif de l’État accueille des mineurs depuis le 1er novembre

Communiqué – Publié le

Depuis le 1er novembre 2017, l’Unité de sécurité (Unisec), une unité fermée pour mineurs destinée à accueillir jusqu’à 12 jeunes pensionnaires, est opérationnelle à Dreiborn, sur le site du Centre socio-éducatif de l’État.

Cette nouvelle unité accueille des mineurs placés pour une durée de 3 mois renouvelables sur décision des autorités judiciaires sous le régime de la protection de la jeunesse. Le concept de prise en charge prévoit un encadrement psychopédagogique intense des jeunes accueillis, dans un objectif de remobilisation et de responsabilisation.

Pour chaque jeune est élaboré un projet individuel axé sur ses potentialités et ressources et orienté vers son avenir. L’équipe des professionnels appelés à encadrer les jeunes est hautement interdisciplinaire, alliant agents de sécurité et personnel psycho-éducatif et social. Une collaboration étroite avec les services de psychiatrie juvénile est également prévue. Les jeunes bénéficieront d’une offre scolaire voire d’une préparation à une réinsertion socio-professionnelle.

L’origine de l’Unité de sécurité remonte à la volonté des autorités publiques d’éviter le placement de mineurs au Centre pénitentiaire de Luxembourg, pratique régulièrement épinglée par les autorités internationales de contrôle en matière de privation de liberté.

La nouvelle unité est inscrite dans la loi du 29 août 2017 réorganisant le Centre socio-éducatif de l’État (CSEE), dont elle fait partie intégrante. Le CSEE est une structure de l’aide à l’enfance et de la protection de la jeunesse, qui accueille des mineurs placés par les autorités judiciaires en vertu de la loi sur la protection de la jeunesse de 1992. Il exerce actuellement l’autorité parentale sur 118 mineurs, dont 78 sont accueillis sur ses sites.

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse